•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus gros coup de filet dans le monde de la pornographie juvénile au Canada

Une photo du point de presse de la police provinciale de l'Ontario à Vaughan.

Les autorités ontariennes font le point à Vaughan, en Ontario, sur l'opération Greenwell qui a été lancée en 2012.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Nadeau

Radio-Canada

Une enquête ontarienne d'envergure a permis d'arrêter dans la région torontoise cinq individus qui sont accusés d'avoir entreposé et vendu des millions de photographies et de vidéos pornographiques d'enfants dans une centaine de pays. Il s'agit du plus grand coup de filet jamais réalisé au Canada dans le monde international de la pornographie juvénile étant donné l'ampleur du matériel distribué et le nombre de suspects arrêtés dans le monde.

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) soutient que les cinq individus travaillaient pour le compte d'une compagnie Internet légitime qui offre des services d'entreposage de données informatiques.

Deux des individus étaient les directeurs de l'entreprise YesUpMedia et les trois autres, des employés. Selon la police, ils permettaient, à l'insu de leur collègues, l'entreposage et la vente de milliers de produits pornographiques dans le but de faire des profits par l'intermédiaire d'un site web au Vietnam.

Les accusés, qui ont été libérés sous caution, devront comparaître le 1er août en Cour supérieure à Toronto. Il s'agit de : Zhen He, 40 ans, Zhen Yu Zeng, 42 ans, et Chin Choi Kok, 52 ans, tous de Richmond Hill, ainsi que Sui Hua Ye, 47 ans, d'Aurora, et Wen Li, 31 ans, de Toronto.

Ils sont inculpés de possession et de distribution de matériel pornographique juvénile et de manquement à leur devoir, en tant que fournisseur de services Internet, de signaler à la police la nature des produits qu'ils vendaient au pays et à l'étranger.

La PPO a par ailleurs lancé un mandat d'arrêt international contre un sixième individu qui se trouverait au Vietnam. Binh Nguyen serait l'administrateur du site web pornographique qui aurait participé à distance à l'installation des serveurs de la compagnie YesUpMedia en Ontario.

Les autorités ontariennes soutiennent que le Vietnamien de 35 ans recevait des milliers de photos et de vidéos illégales du monde entier et qu'il les entreposait en Ontario (ndlr, le Canada n'a pas de traité d'extradition avec le Vietnam).

Une carte du monde de la police provinciale de l'Ontario.

La carte des régions où des milliers d'utilisateurs pouvaient télécharger des images illicites entreposées en Ontario (en rouge).

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Nadeau

Des années d'enquête

C'est une information privilégiée que la police de Toronto a obtenue qui a permis à la PPO, en 2012, de lancer l'opération Greewell avec la collaboration de la GRC, d'Interpol et du département américain de la Sécurité intérieure. Certains employés de la compagnie YesUpMedia, qui existe toujours, ignoraient à l'époque qu'elle entreposait du matériel illicite.

Les autorités ontariennes disent avoir trouvé à l'adresse de l'entreprise 32 puissants serveurs d'ordinateur contenant 396 000 fichiers de photos et de vidéos qui étaient accessibles par des utilisateurs dans 116 pays.

Au total, les photos et vidéos pornographiques ont été téléchargées en six mois plus de 19 millions de fois par des pédophiles. La PPO parle d'images de bébés, d'enfants et d'adolescents des deux sexes qui étaient photographiés ou filmés seuls ou en compagnie d'adultes, à visage découvert ou non.

Des milliers d'enfants concernés

Le détective-inspecteur de la PPO, David MacDonald, soutient que des milliers d'enfants dans le monde ont servi à la production de ces images et qu'ils ont été victimisés et de nouveau victimisés chaque fois que leurs images étaient téléchargées dans le monde. Certains enfants ont été rescapés, selon les autorités.

La compagnie YesUpMedia comptait 60 000 utilisateurs, et près de 20 000 d'entre eux y souscrivaient un abonnement Premium pour pouvoir notamment télécharger les fichiers plus rapidement. Le montant des profits que le présumé réseau aurait encaissés n'a pas été révélé.

Le site web vietnamien a été démantelé six mois après sa découverte, mais l'opération policière complexe s'est poursuivie durant des années pour comprendre l'étendue des ventes de matériel pornographique à l'échelle internationale.

La police estime que l'opération Greenwell a permis d'identifier et d'arrêter 11 910 individus dans le monde, dont 330 au Canada. Au pays, certains individus ont depuis été condamnés à l'issue de leur procès. Dans d'autres cas, les poursuites judiciaires sont toujours en cours devant les tribunaux.

Toronto

Crimes et délits