•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec injecte 61 M$ dans 6 écoles au Centre-du-Québec

Deux enfants écrivent au tableau

Six écoles seront agrandies ou construites au Centre-du-Québec au cours des prochaines années.

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Comme annoncé par Radio-Canada mercredi, le ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, André Lamontagne, a confirmé la construction de deux nouvelles écoles à Drummondville.

Au total, ce sont plus de 61 millions de dollars qui seront investis dans six projets de construction et d'agrandissement d'école.

L'annonce officielle a été faite jeudi matin à l'école secondaire Marie-Rivier de Drummondville.

Détails des projets

  • Réaménagement majeur de la Polyvalente Marie-Rivier à Drummondville 11,3 M$
  • Agrandissement de l'école primaire de Saint-Lucien 9,8 M$
  • Construction d'une école primaire à Drummondville 20,6 M$
  • Élaboration d'un dossier en vue de construire une nouvelle école secondaire à Drummondville 2 M$
  • Construction d'une école primaire à Drummondville (Commission scolaire Eastern Townships) 13,2 M$
  • Reconstruction de l'école le Rucher de Bécancour 4,7 M$

Tous les projets annoncés pourront commencer dès cet été.

On accueille ça de manière extrêmement positive. Le mot du jour, c'est reconnaissance pour tous ces gens qui ont oeuvré pendant des années dans ces années, a dit le président de la Commission scolaire des Chênes, Jean-François Houle.

Selon la Commission scolaire des Chênes, 1000 élèves du secondaire n’auront pas de place pour étudier d’ici cinq ans si aucune nouvelle école n’est construite. Ce projet de construction d'une nouvelle école secondaire n'avait pas été retenu par le ministère de l'Éducation en 2018. À ce sujet, le ministre Lamontagne s'est voulu rassurant. On a annoncé le dossier d'opportunité, mais c'est bien documenté et tout le monde s'entend là-dessus. C'est de ficeler tout ça et c'est quelque chose qui est prévisible. C'est une nouvelle reportée, mais tout le monde s'entend pour ce besoin.

Les besoins restent aussi criants au primaire, comme le démontre de façon éloquente l’ajout récent de classes modulaires dans certaines écoles.

Une nouvelle école primaire anglophone était aussi réclamée. L'école a rouvert ses portes à la demande de la communauté anglophone en 1998 avec un peu moins de 100 élèves. Dix-huit ans plus tard, ils sont plus du double. L'an dernier, la cafétéria a été transformée en deux classes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Éducation