•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le comité ARET lance sa pétition pour exiger la réduction d'émissions d'arsenic

Trois femmes et un homme tiennent un point de presse au Cabaret de la dernière chance.

Des parents du quartier Notre-Dame inquiets de la présence d'arsenic sous les ongles de leurs enfants ont fondé un comité citoyen.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Radio-Canada

Le comité Arrêt des rejets et émissions toxiques à Rouyn-Noranda (ARET) a lancé une pétition mercredi afin de récolter des appuis de la population.

Au cours des dernières semaines, le groupe s'est informé et a réuni de l'information sur le taux d'émission d'arsenic et les conséquences pour l'environnement et la santé.

La porte-parole, Valérie Fournier, estime qu'il n'y a pas de compromis à faire lorsqu'il est question de santé et de sécurité.

L'objectif ultime n'est pas de faire fermer la fonderie Horne, l'objectif ultime est qu'elle se dote de moyens de contrôler ses émissions pour que tout le monde dans la ville de Rouyn-Noranda puisse respirer un air qui n'est pas contaminé, a-t-elle déclaré en entrevue à Région zéro 8.

Abitibi–Témiscamingue

Santé publique