•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Saaremaa en route pour Matane

Le Saaremaa quittant le port de Québec.

Le Saaremaa a quitté le port de Québec jeudi matin.

Photo : Courtoisie : gillesjobidon.com

Radio-Canada

La Saaremaa a quitté Québec en direction de Matane jeudi matin en vue d'effectuer la traversée entre Matane et la Côte-Nord. Son arrivée est prévue pour 21 h.

Le navire acquis au coût de 39 millions de dollars est demeuré à quai un mois dans la capitale nationale pour le rendre conforme aux normes de navigation en eaux canadiennes.

La Société des traversiers du Québec, la STQ, a effectué quelques réparations, qui ont coûté 6 millions de dollars supplémentaires. L'apparence du navire a aussi été modifiée.

Le porte-parole de la STQ, Alexandre Lavoie, explique que le navire restera à quai quelques semaines avant d'entrer en service à la mi-juillet, afin de former l'équipage.

Ça va se traduire entre autres par des tests en mer, où les capitaines, les officiers, les matelots vont se familiariser [avec] les accostages, aussi, à nos trois quais de Matane, Baie-Comeau et Godbout. On veut éviter qu'il n'y ait quelque surprise que ce soit quand on va arriver en service, soutient-il.

Le Saaremaa quittant le port de Québec.

Le navire Saaremaa est attendu à Matane vers 21 h jeudi soir.

Photo : Courtoisie : gillesjobidon.com

Un navire qui plaira, selon la STQ

Alexandre Lavoie estime aussi que le Saaremaa est un navire plus confortable que le Félix-Antoine-Savard, qui assure actuellement la traverse entre Matane et la Côte-Nord.

Il y a beaucoup plus d'accommodations à l'intérieur [du Saaremaa]. C'est un navire qui est moderne, qui a été bâti en 2010. Il y a un restaurant, il y a un café. C'est un navire très moderne. Je crois que les gens vont l'apprécier, estime-t-il.

Au total, 150 véhicules et 600 passagers pourront embarquer sur le Saaremaa.

Le retour en poste du F.-A.-Gauthier à la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout est quant à lui prévu pour l'automne.

D'après les informations de Jean-Louis Bordeleau

Côte-Nord

Transports