•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Île-du-Prince-Édouard veut moderniser ses programmes d'éducation sexuelle

Un préservatif rouge dépasse d'une poche de jeans.

Les nouveaux programmes d'éducation sexuelle parleraient du consentement, des relations saines et de la fluidité des genres.

Photo : iStock/donatas1205

François Pierre Dufault

Le gouvernement progressiste-conservateur de l'Île-du-Prince-Édouard s'engage à moderniser les programmes d'éducation sexuelle qui sont enseignés dans les écoles de la province.

Le ministre de l'Éducation de l'Île-du-Prince-Édouard, Brad Trivers, dit que son ministère a déjà entrepris de mettre à jour les programmes de santé sexuelle, tant au primaire qu'au secondaire. Le processus pourrait même être accéléré, dit-il.

Des parties du programme d'études actuel ont plus de 15 ans.

C'est vraiment dépassé, affirme la députée Karla Bernard, qui est porte-parole de l'opposition officielle en matière d'Éducation. On enseigne qu'une famille est composée d'un père, d'une mère et de leurs enfants. Nous savons que ce n'est pas toujours le cas.

Cette semaine, l'élue du centre-ville de Charlottetown a fait adopter à l'unanimité à l'Assemblée législative une résolution visant à mettre à jour les cours d'éducation sexuelle.

Karla Bernard souhaite que les nouveaux programmes d'éducation sexuelle initient les élèves au consentement, aux relations saines et à la fluidité des genres, notamment.

Le ministre Brad Trivers dit qu'il a reçu des commentaires d'enseignants préoccupés par la désuétude des programmes actuels. Il admet qu'une modernisation s'impose. Nos enseignants sont fantastiques et je pense qu'ils mettent à jour eux-mêmes les vieux programmes, précise-t-il. Mais nous avons besoin de nouvelles normes.

L'élu de la région de Rustico dit que son ministère a déjà entamé une modernisation des programmes d'éducation sexuelle de la 1ère à la 9e années. Des programmes mis à jour doivent être déployés dans les classes de la 1ère à la 3e années à compter de l'an prochain.

La députée Karla Bernard se réjouit de l'ouverture dont fait preuve le gouvernement dans ce dossier. Elle dit avoir bon espoir que de nouveaux programmes d'éducation sexuelle seront bientôt en place pour l'ensemble des élèves de l'Île-du-Prince-Édouard.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale