•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestants se réunissent pour sauver les alliances gai-hétéro

Des gens sont réunis tenant des drapeaux arc-en-ciel

Des manifestants se sont réunis devant l'Assemblée législative de l'Alberta pour dénoncer le projet de loi 24 du gouvernement Kenney.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Sarah Charles

Environ 200 parents, élèves, enseignants et membres de la communauté LGBT ont manifesté mercredi devant l’assemblée législative de l’Alberta  pour faire entendre leur voix et tenter de sauver les alliances gai-hétéro dans les écoles provinciales.

Marta Szylko, l’une des organisatrice de la manifestation à Edmonton et membre de la communauté LGBT, se dit préoccupée par la décision du gouvernement de Jason Kenney de s’opposer au projet de loi 24, qui vise à garantir aux élèves que leurs parents ne seront pas informés s'ils participent à une alliance gai-hétéro.

« Nous sommes préoccupés par les actions du gouvernement qui ne prend pas des mesures pour protéger les élèves qui s’identifient comme des gens appartenant à la communauté LGBT. Cela nous inquiète vraiment et c’est pour cela que nous avons décidé de nous réunir et de faire cette manifestation », déclare Mme Szylko.

Selon elle, ces jeunes vivent parfois des situations difficiles : « Je fais beaucoup de bénévolat et ce que je peux dire, c’est qu’il y a un grand nombre de jeunes qui se font mettre à la porte de leur maison par leurs parents à la minute qu’ils déclarent leur vraie identité. Ces enfants se retrouvent dans la rue, dans des situations risquées. Cela me brise le coeur de savoir que ces événements-là risquent de continuer. »

Marcin Makarewicz, un/une autre manifestant/e qui se considère non-binaire et s'identifie comme il/elle, a participé à l'événement, parce qu'il est important pour lui/elle de préserver cette protection établie pour ces jeunes.

« Je veux offrir mon soutien aux enfants qui se battent pour les alliances gai-hétéro et aussi pour mes frères qui font partie de la communauté gaie à Edmonton et en Alberta », annonce-t-il/elle.

Il/elle confie que les jeunes seraient plus en sécurité de parler de leur identité dans ces alliances que d’en parler avec leurs parents : « Si mes parents étaient au courant du fait que j’allais dans ces endroits lorsque j’étais petit, ça aurait mal fini. »

Les statistiques montrent que les gens de la communauté queer sont plus portés à se suicider, et ça à cause qu’ils sont exclus et à cause qu’ils ne sont pas élevés dans des milieux où leur identité serait tolérée, dans un milieu qui leur permettrait de vivre en sécurité.

Marcin Makarewicz, un/e manifestant/e

Des néo-démocrates présents

Beaucoup de membres de l’opposition officielle étaient présents à la manifestation, dont l’ancien ministre de la Santé, Sarah Hoffman, l’ancien ministre de l’Économie, Deron Bilous ainsi que l’ancien ministre de l’Éducation, David Eggen.

L'ancienne première ministre, Rachel Notley, était absente.

Des gens tiennent un feuille avec une lettre.

Des néo-démocrates ont participé à la manifestation visant à sauver les alliances gai-hétéro.

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Avec les informations d'Axel Tardieu

Alberta

Politique provinciale