•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 ans de travaux pour Samuel-De Champlain phase 3

Le maire Régis Labeaume, la vice-première ministre Geneviève Guilbeault et le premier ministre François Legault sur le chantier de construction de la promenade Samuel-De Champlain

Le maire Régis Labeaume, la vice-première ministre Geneviève Guilbeault et le premier ministre François Legault

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le chantier de la phase trois de la promenade a été inauguré officiellement par le premier ministre François Legault, la vice-première ministre Geneviève Guildbeault et le maire Régis Labeaume. Trois ans de travaux sont au calendrier et le projet est en tout point semblable à ce qu'avait présenté l'ancien gouvernement l'an dernier.

Geneviève Guilbeault soutient néanmoins qu'à l'arrivée au pouvoir de la Coalition avenir Québec (CAQ) à l'automne dernier, le projet était « dans un état peu avancé ».

Les ententes qualifiées de « plus corsées » avec le CN et le ministère des Transports du Québec pour déplacer la voie ferrée et le bouvard Champlain notamment n'avaient pas encore été signées.

« Ça prenait quelqu'un qui prenait les choses de front, qui s'assurait que tout le monde soit mobilisé et exerce le leadership nécessaire pour que ces ententes-là puissent se conclurent et c'est maintenant chose faite », s'est félicitée la ministre responsable de la Capitale-Nationale.

Les 171 millions de dollars investis dans le projet serviront à aménager trois pavillons de services, un bassin de baignade, des aires de jeux et de restauration, un miroir d'eau et plus encore sur les 2,6 km qui séparent la côte Gilmour de la côte Sillery.

« La promenade a même déjà remporté des prix, même à l'international, et l'idée, c'est de se réapproprier les berges », a commenté le premier ministre François Legault.

Une section du boulevard Champlain doit être complètement réaménagée. Le viaduc qui permet aujourd'hui le passage de la voie ferrée sera entre autres démoli pour ouvrir le paysage sur le fleuve.

La phase 4 et le 3e lien

La phase quatre de la promenade, qui doit se poursuivre vers l'est jusqu'au pont de l'île D'Orléans, est toujours dans les cartons, mais sans échéancier précis.

« On attend d'avoir le tracé du 3e lien pour la conceptualiser ou peaufiner sa conceptualisation, explique Geneviève Guilbeault. C'est la chose à faire pour faire les choses de manière intelligente et ordonnée. »

Le maire Régis Labeaume, qui n'est pas convaincu de la pertinence d'un troisième lien à l'est tel que promis par la CAQ, s'est contenté d'un bref commentaire.

« On va commencer par [la phase trois]. C'est quand même trois grosses années de travaux, mais [...] on a toujours la même vision, c'est à peu près 20 ou 22 km de littoral. »

Québec

Urbanisme