•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’écologiste Steven Guilbeault fait le saut en politique

Steven Guilbeault et Justin Trudeau sont assis ensemble et discutent.

Steven Guilbeault conseille le gouvernement de Justin Trudeau depuis la fin de l'année 2018.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Romain Schué

Tel que pressenti depuis plusieurs mois, l'écologiste Steven Guilbeault tente sa chance à l'investiture du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription montréalaise de Laurier-Sainte-Marie, en vue des élections fédérales d'octobre prochain.

L’annonce officielle devrait être faite vendredi, a pu confirmer Radio-Canada, après que la nouvelle eut été dévoilée dans un premier temps par L’actualité.

Selon des sources au Parti libéral, le premier ministre aurait joué un grand rôle pour convaincre et recruter Steven Guilbeault, dont le nom ressurgit à l'approche de chaque élection, qu’elle soit municipale, provinciale ou fédérale.

Au début d'avril, l’écologiste, qui a fondé l’organisme Équiterre, avait confié à Radio-Canada avoir été « vivement approché » pour se présenter sous les couleurs libérales l’automne prochain.

Il disait alors vouloir prendre le temps de réfléchir et, dans un premier temps, de terminer un livre sur l’intelligence artificielle, qu’il vient de publier. Il avait d'ailleurs refusé de se présenter avec le PLC en début d'année à l'élection partielle dans Outremont.

« Je veux d’abord voir la plateforme et les questions qui me tiennent à cœur. Je veux voir s’il y a des engagements intéressants », expliquait-il.

En octobre 2018, Steven Guilbeault avait pris la décision de quitter Équiterre. Quelques semaines plus tard, il était nommé, par Ottawa, coprésident du comité consultatif pour la lutte contre les changements climatiques, un organisme chargé de conseiller le gouvernement Trudeau.

Virulent par le passé dans ses critiques de certaines décisions du gouvernement fédéral, notamment lors de l’achat du pipeline Trans Mountain, Steven Guilbeault a néanmoins salué récemment les engagements de Justin Trudeau en matière d’environnement.

Il était d’ailleurs aux côtés du premier ministre, le 10 juin dernier, lorsque ce dernier a annoncé son intention d’interdire les plastiques à usage unique au Canada dès 2021.

Résident depuis une vingtaine d'années de la circonscription de Laurier-Sainte-Marie, qui comprend notamment Le Plateau-Mont-Royal et le quartier Centre-Sud, Steven Guilbeault devra, dans un premier temps, obtenir l’investiture libérale.

S'il réussit à l'emporter, l'attendront ensuite, pour l'affrontement électoral, le candidat du Bloc québécois et réalisateur Michel Duchesne, l’épidémiologiste Nima Machouf, conjointe de l'ex-député de Québec solidaire Amir Khadir, qui représentera le Nouveau Parti démocratique (NPD), ainsi que l'auteur-compositeur-interprète Jamil Azzaoui, pour le Parti vert.

La députée sortante, Hélène Laverdière, a quant à elle pris la décision de quitter la vie politique.

Avec la collaboration du bureau parlementaire à Ottawa

Politique fédérale

Politique