•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Loto Atlantique : les quatre gouvernements se traînent les pieds, selon les vérificateurs généraux

Logo de la Société des loteries de l'Atlantique.

Logo de la Société des loteries de l'Atlantique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les gouvernements des quatre provinces de l’Atlantique se traînent les pieds dans la mise en oeuvre des recommandations des vérificateurs généraux pour qu’ils améliorent leur gouvernance de la Société des loteries de l’Atlantique, estiment les auteurs du rapport conjoint qui a écorché la société d’État il y a deux ans et demi.

À l'automne 2016, les vérificateurs généraux concluaient dans leur rapport que la Société des loteries de l'Atlantique (SLA) avait fait des placements risqués, effectué des dépenses « contestables » et augmenté « considérablement » la rémunération de ses cadres supérieurs sans consulter ses actionnaires.

Les quatre vérificateurs généraux avaient alors formulé 9 recommandations aux quatre gouvernements actionnaires de la SLA pour qu'ils améliorent leur gouvernance.

Des risques persistent pour la Société des loteries de l'Atlantique, selon les vérificateurs

Mercredi, les vérificatrices générales du Nouveau-Brunswick, de l'Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve-et-Labrador et le vérificateur général de la Nouvelle-Écosse ont fait une mise au point sur le chemin qui a été accompli depuis.

Même si les gouvernements des quatre provinces, qui sont actionnaires de la Société des loteries de l’Atlantique, ont réalisé des progrès, seulement deux des neuf recommandations ont été pleinement mises en oeuvre, indiquent les quatre vérificateurs généraux dans leur rapport de suivi.

En outre, ces gouvernements n'ont pas l'intention de mettre en oeuvre deux recommandations relatives au rôle des représentants des gouvernements et des fonctionnaires qui siègent au conseil d'administration de la SLA, ajoutent-ils. Cela, estiment les vérificateurs, ne favorise pas une saine gouvernance.

En 2016, les vérificateurs généraux avaient aussi formulé 16 recommandations à l'intention du conseil d'administration et de la direction de la Société des loteries de l’Atlantique, afin d’en améliorer la gestion, la responsabilisation et la transparence.

Après deux ans, les vérificatrices générales et le vérificateur général se disent heureux que ces 16 recommandations aient toutes été mises en oeuvre.

Nouvelle-Écosse

Jeux et loteries