•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le GÉCO reconnu comme organisme en environnement

Un potager urbain a été aménagé au parc Chadbourne.

Un potager urbain a été aménagé au parc Chadbourne.

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Emily Blais

Le Groupe ÉCOcitoyen (GÉCO) est officiellement reconnu comme un organisme en environnement.

Le ministère de l'Environnement et de la Lutte aux Changements climatiques lui octroie un montant de plus de 55 500 $ annuellement pendant 5 ans.

Maurice Duclos, directeur général du GÉCO, qualifie ce moment d'historique pour l'organisme après 13 ans d'existence.

Les organismes en environnement étaient les seuls à ne pas pouvoir compter sur un programme de soutien à la mission contrairement au milieu communautaire, social, santé, défense des droits, etc., s'exclame-t-il.

Régionaliser l'organisme

L'aide financière permettra d'assurer le maintien du poste de directeur de l'organisme et ouvre la possibilité à l'embauche d'une autre ressource à temps partiel.

Le GÉCO compte développer davantage de projets et d'ateliers sur les enjeux environnementaux, notamment dans les écoles.

Ça va nous permettre d'autant plus de se régionaliser, parce que les écoles, on touche les mêmes préoccupations, les mêmes idéaux, un élève de 5e année à Rouyn ou à Val-d'Or ou à Amos, et là le fait qu'on a des sous pour payer des ressources et se déplacer, bien effectivement, ça va nous permettre d'atteindre beaucoup plus et pas juste Rouyn-Noranda, précise-t-il.

Abitibi–Témiscamingue

Environnement