•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La stratégie de protection du caribou forestier soulève des craintes dans la région

Des caribous forestiers se trouvent dans un champ.

Un troupeau de caribous forestiers

Photo : Radio-Canada / Archives

Radio-Canada

Des élus et des gens d'affaires s'inquiètent des possibles pertes d'emplois que pourrait entraîner la future stratégie de protection des caribous forestiers sur laquelle se penche le gouvernement du Québec.

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, était à Roberval, mercredi, afin d'y rencontrer des intervenants régionaux concernés par le caribou forestier.

Plus de 50 personnes participaient à cette consultation du gouvernement du Québec qui était la dernière des huit rencontres tenues dans différentes régions.

L'impact de cette protection sur les emplois soulève des craintes. Selon certains élus, la protection proposée des zones d’habitats favorables au caribou forestier aurait pour effet de réduire la possibilité forestière de 10 % à 12 %, soit l’équivalent de trois scieries de taille moyenne.

Le maire de Dolbeau-Mistassini et président de l'Alliance forêt boréale, Pascal Cloutier, considère que ce scénario est inacceptable. Il croit qu'il est possible de protéger l'espèce sans perdre d'emplois.

Il faut marcher avec des faits, avec des données, pas juste avec le fait qu’il y a des gens qui font des pressions depuis des années pour protéger le caribou.

Des gens sont rassemblés dans une salle.

Les consultations sur la stratégie de la protection du caribou forestier étaient de passage à Roberval.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

De son côté, la direction de la Coopérative forestière de Petit Paris de Saint-Ludger-de-Milot est inquiète, car les zones de protection couvrent les deux tiers du parterre de coupe.

Toutefois, Pierre Dufour tente d'adopter un ton rassurant.

On n’est pas à l’étape de dire s’il va y avoir des fermetures ou aucune fermeture. On est dans l’amorce d’une démarche et elle doit être faite en collaboration avec les milieux, précise le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Des gens de la communauté de Mashteuiatsh, du secteur récréotouristique ainsi que du domaine environnemental participaient aussi à la consultation qui se tenait à huis clos au Château Roberval.

Il faudra encore trois ans au gouvernement provincial avant de mettre en place la stratégie de protection du caribou forestier. Selon Pierre Dufour, les consultations dans les régions permettront de faire le tout en douceur.

Avec les informations de Gilles Munger

Saguenay–Lac-St-Jean

Protection des espèces