•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amazing Race Canada : deux sœurs marquent l’histoire de la Saskatchewan

Lauren et Joanne Lavoie posent les bras croisés au terme de l'entrevue.

Les Lavoie se décrivent comme étant inséparables. « C'est ma jumelle, mais elle est née six ans avant moi », plaisante Joanne (à droite) à propos de Lauren.

Photo : Radio-Canada

Charles Lalande

Pour Lauren et Joanne Lavoie, deux sœurs natives de Regina, leur participation à l’émission de télévision, The Amazing Race Canada, leur a permis de marquer l’histoire de la Saskatchewan en devenant la première équipe de la province à y prendre part.

L’aînée, Lauren, âgée de 27 ans, et Joanne, 21 ans, se disent fières de venir des Prairies canadiennes et veulent montrer au Canada à quel point « la Saskatchewan est vraiment incroyable ».

Nous aimons la province et les gens d’ici. C’est un honneur de les représenter.

Lauren Lavoie

Inséparables, Lauren et Joanne disent souvent à la blague qu’elles sont « des jumelles avec six ans d’écart ». Leurs personnalités différentes ont été mises à profit pour les nombreuses épreuves - physiques et émotives - qu’elles ont eu à traverser au cours de la compétition.

« Je suis celle qui va permettre de garder une ambiance positive et drôle dans les moments difficiles, dit la cadette, Joanne. Lauren est intelligente et rusée. Honnêtement, j’étais contente de l’avoir dans mon équipe. Sans elle, je n’aurais sûrement pas pu franchir la première étape de l’émission. »

Entente de confidentialité oblige, les Lavoie ne peuvent guère dévoiler de détails sur l’issue de la compétition, ni même sur la durée et les lieux du tournage.

Elles admettent avoir tiré des leçons de cette expérience de vie hors du commun. « J’espère que les gens vont apprendre de nous que, peu importe ton âge ou ton parcours de vie, peu importe d’où tu viens, tu peux accomplir de grandes choses », affirme Joanne.

« J’ai réalisé que tu peux faire preuve de résilience quand tu n’as absolument pas le choix, quand tu es réellement testé et poussé au bout de tes limites. Tu vas faire des erreurs, mais tu vas apprendre. Tu as le choix d’abandonner ou de continuer. Si tu continues, tu ne sais pas où cela peut te mener », poursuit Lauren.

Lauren et Joanne Lavoie en entrevue à Radio-Canada.

Les Lavoie disent avoir tiré des leçons importantes de leur passage à « The Amazing Race ».

Photo : Radio-Canada

Amitiés et rivalités

Au début du tournage, les Lavoie ne connaissaient pas du tout leurs rivaux. De jour en jour, des amitiés se sont alors créées, malgré l’esprit de compétition bien présent dans tous les camps.

« Tu dois constamment être attentive et surveiller les autres équipes. Tu peux former des amitiés et des alliances, mais elles vont briser à un moment ou à un autre », souligne Joanne, qui précise toutefois que cette méfiance disparaît à la fin du tournage pour laisser place à de véritables amitiés.

Les deux soeurs avouent avoir été fort étonnées d’apprendre qu’elle allait devoir rivaliser avec Dave Leduc, un champion du monde de boxe birmane, en équipe avec sa femme, Irina Tee Leduc.

« Dave est un compétiteur féroce, mais tu dois surveiller Irina aussi. Elle est tellement intelligente. Ensemble, ils forment toute une équipe mortelle », analyse l’aînée des Lavoie.

Les deux soeurs ont rivalisé avec neuf autres équipes dans cette septième saison de The Amazing Race Canada, dont le premier épisode sera présenté le 2 juillet prochain.

Elles prévoient déjà d'écouter les émissions avec les membres de leur famille et leurs amis, de même qu’avec le public saskatchewanais.

Saskatchewan

Compétitions sportives