•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CNESST dévoile les conclusions de son enquête concernant la mort d’un cariste à Acton Vale

Les gyrophares d'une voiture de police.

Une voiture de police

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

André Plante, 48 ans, est mort écrasé lorsque la charge que transportait son chariot élévateur s’est effondrée sur lui, en avril 2018 à l'entreprise Beaulieu Canada, à Acton Vale. Ce sont les conclusions révélées dans le rapport de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), publié mercredi.

Le jour de l’accident de travail, le cariste procédait au chargement de la semi-remorque. Croyant que l’opération était terminée, le chauffeur a avancé le tracteur attelé à la semi-remorque. Au même moment, le travailleur y pénétrait pour y déposer une palette. Il s'est alors retrouvé au sol et a été écrasé par la charge qu’il transportait.

La CNESST considère que Beaulieu Canada a compromis la santé et la sécurité de ses travailleurs, ce pour quoi un constat d’infraction a été donné. Le montant de l’amende varie de 16 793 $ à 67 176 $ pour une première offense, mais pourrait monter à plus de 335 000 $ en cas de récidive.

Recommandations

Pour éviter qu’un tel accident ne se reproduise, la CNESST a exigé de l’employeur qu'il mette en place des mesures pour assurer la sécurité des travailleurs près des quais de transbordement.

La Commission a demandé à l'entreprise d’installer des moyens techniques pour retenir la remorque au quai, de s’assurer d’une meilleure communication entre les chauffeurs et d’instaurer des procédures de travail plus sécuritaires pour ce type d’opérations.

Estrie

Accident de travail