•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Tapimagines, pour stimuler la lecture chez les enfants

Des enfants écoutent une femme leur faire la lecture sur un tapis d'éveil.

Les enfants peuvent laisser aller leur imagination en combinant l'heure du conte et le Tapimagine.

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Marc-Olivier Thibault

Après de nombreux mois de confection, les nouveaux Tapimagine sont arrivés à la bibliothèque de Rouyn-Noranda pour y accueillir les jeunes lecteurs.

Les Tapimagines sont d'immenses tapis de 10 pieds de long et 10 pieds de large confectionnés à la main par l'artiste couturière Paco Bureau et illustrés par sa fille Lisa. Un premier tapis représente la nature et l'autre une chambre à coucher.

Huit kilomètres de fil à coudre ont été nécessaires à la réalisation du projet et l'un des tapis comprend 368 pièces de tissu.

Une femme fait de la couture.

Paco Bureau dans son atelier

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Ils seront utilisés lors d'activités de lecture à la bibliothèque, mais il sera aussi possible pour des écoles et des centres de la petite enfance de les louer lors d'événements.

Non seulement les tapis sont superbes, mais ils contribuent aussi au développement des enfants, croit la coordonnatrice à l'animation de la Bibliothèque, Sonia Cotten.

Le rapprochement entre le livre, objet, et le livre, tapis, est extraordinaire, dit-elle. C'est pratiquement du 3D! On est impliqué dans l'histoire et puisque tous les sens sont mis à contribution, c'est prouvé par des études que l'enfant mémorise mieux, qu'il est plus attentif, qu'il est inclus, donc il n'est pas que spectateur, mais il est acteur de son apprentissage de la lecture.

Une femme présente un tapis de lecture dans une bibliothèque.

Les Tapimagines seront utilisés durant les activités de lecture à la bibliothèque, mais pourront être loués par les écoles ou les CPE.

Photo : Radio-Canada / Marc-Olivier Thibault

Dans le choix du tissu, l'artiste couturière Paco Bureau a bien pris soin de choisir des matériaux variés et de qualité. J'ai essayé de solliciter le tactile des enfants. Il y a beaucoup de textures. Il y a du doux, du rugueux.

Les tapis ont aussi des pochettes cachées et interactives. Sa conceptrice voulait en faire un outil qui n'est pas statique. C'est un outil qui peut évoluer, ajoute-t-elle, selon l'âge des enfants, on peut aller plus loin dans son utilisation. Il y a une multitude de sujets, il y a tous les éléments de la nature, il y a le feu, l'eau, le vent.

Abitibi–Témiscamingue

Enfance