•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les rapports d'inspection des foyers de soins sont maintenant publiés en ligne en N.-É.

De nombreux Néo-Écossais réclamaient ces informations depuis longtemps.

Tous les rapports d'inspection de résidences de soins de longue durée sont publiés en ligne depuis le 1er juin.

Photo : Radio-Canada / CBC/Darren Bernhardt

Radio-Canada

Depuis le 1er juin, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse publie en ligne les rapports d’inspection des résidences de soins de longue durée au fur et à mesure qu’ils sont produits. Le ministre de la Santé, Randy Delorey, indique qu’il s’agit d’une façon d’améliorer la transparence du système.

Certaines des préoccupations que la population a exprimées dans le passé concernaient l’accès aux informations, indique le ministre. Je crois que de publier les rapports est un pas vers la transparence.

La mesure donne suite à la promesse du ministre Delorey d’améliorer le système, après la mort d’une résidente d’un foyer de soins l'an dernier. Chrissy Dunnington est morte d’une infection liée à une plaie de lit non traitée. Quand des employés l’ont remarquée, elle était si profonde que l’os était visible.

Depuis le 1er juin

Depuis le 1er juin, toutes les délivrances de permis et les rapports d’inspection sont publiés en ligne dès qu’ils sont prêts. Jusqu’à maintenant, deux rapports ont été mis en ligne.

Par exemple, pour le foyer Taigh Na Mara Nursing Home, à Glace Bay, au Cap-Breton, le rapport indique notamment ce qui suit :

  • Il faut s’assurer que chaque résident a un plan de santé buccale.
  • Il faut que la gestion et la distribution de médicaments soient documentées selon les directives et les normes.
  • Chaque résident doit avoir un plan de soins de santé.

Rebâtir la confiance

Après la mort de Chrissy Dunnington, en mars 2018, Randy Delorey a nommé un comité d’experts pour étudier les façons d’améliorer le système et les soins des résidents.

Randy Delorey croit que la publication de ces informations permettra au public d'avoir une meilleure confiance dans le système.

Le ministre de la Santé de la Nouvelle-Écosse, Randy Delorey, veut améliorer la transparence dans le réseau d'établissements de soins de longue durée.

Photo : Radio-Canada / CBC/Paul Poirier

Le comité a remis son rapport en janvier 2019, faisant une série de recommandations. Il a aussi servi un avertissement aux politiciens : il manque tellement de personnel que certains centres sont au bord de la crise. Le comité a rappelé au ministre qu’il était important de rétablir la confiance du public et des employés envers le système.

Sans avertissement

Le ministère de la Santé délivre les permis aux 136 foyers de soins de la province et assure leurs inspections. Ces inspections sont d’ailleurs faites à l’improviste au moins deux fois par année pour les foyers de soins.

Une porte-parole du ministère, Barbara MacLean, dit que tout établissement ayant des déficiences doit résoudre le problème et prouver rapidement qu’il se conforme aux normes provinciales. Les centres qui contreviennent aux exigences peuvent se voir imposer des restrictions à leur permis. Le ministre peut même carrément l’annuler ou le suspendre.

Avec les informations de Michael Gorman, de CBC

Nouvelle-Écosse

Établissement de santé