•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les premiers témoignages reportés dans l'affaire Daniel Laframboise

Deux agents de sécurité escortent un suspect dans un palais de justice.

Un Daniel Laframboise amaigri a comparu à Rouyn-Noranda pour sa deuxième enquête pour remise en liberté.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Emily Blais

Le début des auditions de l'enquête préliminaire dans le dossier de Daniel Laframboise n'a pas eu lieu comme prévu mercredi.

Le dossier est maintenant entre les mains du juge Richard Grenier de la Cour supérieure à la suite d'une requête de l'avocate de Daniel Laframboise.

Au palais de justice de Rouyn-Noranda, lundi, Me Véronique Talbot demandait un long délai pour analyser de nouvelles preuves déposées contre son client.

Une demande rejetée par la juge Marie-Claude Bélanger, de la Cour du Québec.

Ce refus a alors été porté à une instance supérieure.

Daniel Laframboise fait face à 19 chefs d'accusation, dont séquestration, agression sexuelle et harcèlement.

Abitibi–Témiscamingue

Crime sexuel