•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dave Leduc est prêt pour le plus gros défi de sa carrière

Deux combattants rigolent pendant un entraînement d'arts martiaux mixtes

Un moment de rigolade entre les deux complices pendant un entraînement

Photo : Radio-Canada

Jonathan Jobin

Sur le site d'entraînement du club Patenaude, à Casselman, Dave Leduc sue à grosses gouttes. Torse nu, le combattant de Lethwei, la boxe birmane, frappe sur un amas de pneus dans une cour. Il enchaîne les coups de poing, les coups de coude et même les coups de tête. Gros plan sur la préparation de l'athlète en vue du plus gros combat de sa carrière.

Le jeune homme de 27 ans s'entraîne en vue de son affrontement contre Seth Baczynski, le 2 août prochain, au Myanmar. Pour la première fois, Leduc se battra avec l'organisation World Lethwei Championship (WLC), ce qui lui donnera une visibilité tant recherchée. Son dernier combat remonte à décembre dernier.

C'est la seule organisation au monde qui a une entente avec UFC Fight Pass. Mes amis n'auront plus à pirater la télédiffusion. Sur leur téléphone ou leur télévision, ils pourront regarder l'événement en direct. Je suis vraiment content que ça se rende à l'International, se réjouit Leduc, qui constate la montée en popularité du Lethwei depuis sa première victoire d'une ceinture mondiale, il y a trois ans.

Quand il a signé son contrat pour un duel contre Baczynski, Leduc savait où il voulait peaufiner sa préparation.

Je n'y ai pas pensé longtemps. Je vais à la maison pour m'entraîner avec Sifu et mes anciens partenaires

Dave Leduc, champion du monde de Lethwei

Une décision qui ravit son entraîneur Patrick Marcil qui aura plus de temps pour travailler avec son protégé. Lors de son dernier combat, Leduc avait mené une série de séminaires partout dans le monde et n'avait eu que quelques semaines pour s'entraîner.

Ça nous permet de vraiment faire un camp complet comparativement à arriver une semaine avant et de faire du gros "sparring" là-bas. [Ici] il aura le temps de combattre avec des coéquipiers qu'il connaît depuis longtemps. Ils sont tous là pour le pousser. On veut s'assurer qu'il est bien méchant et prêt à gagner la ceinture, rigole Marcil.

La ceinture de la WLC, Leduc en rêve jour et nuit. Faite d'or et d'argent, elle vaudrait des milliers de dollars. Elle est vraiment belle ! C'est la seule qui manque à ma collection de ceintures de Leithwei dans ma catégorie. Je la veux pour ma collection, insiste le combattant.

Dave Leduc applique un violent coup de coude au visage de son adversaire lors d'un combat de championnat du monde de Lethwei

Le Gatinois Dave Leduc est toujours champion du monde de Lethwei

Photo : Courtoisie / Shwe boat Photography

Pour l'obtenir, Leduc devra vaincre un combattant expérimenté. Baczynski compte plus de dix combats dans l'UFC et s'est battu partout dans le monde. J'ai affronté des champions de Muay Thaï, de kickboxing et de Lethwei. Il me restait à me battre contre un gars d'arts martiaux mixtes qui est tough et n'a pas peur de se battre. C'est vraiment dur de trouver des gars qui ont les couilles de se battre en Lethwei, insiste Leduc.

Un autre combat télévisuel

Un défi n'attend pas l'autre pour le champion de Lethwei. Déjà bien occupé avec ses nombreux séminaires et son entraînement, Leduc a relevé le défi de l'émission Amazing Race sur les ondes de CTV, en compagnie de sa femme Irina. L'émission sera diffusée en juillet.

Un combattant d'arts martiaux montre les poing, accompagné de sa femme

Dave Leduc en compagnie de sa femme, Irina Tee Leduc

Photo : Facebook / Irina Tee Leduc

Ç’a été une expérience vraiment extraordinaire. C'est une activité de couple ultime! On était vraiment excités de vivre ça. Irina était plus le cerveau du couple et moi je suis les bras. On a fait un bon complément. Je ne peux pas trop en parler, mais je peux te dire qu'on a bien fait, mentionne Leduc, avec le goût d'en dire plus.

L'athlète a signé une entente de confidentialité et ne peut rien révéler des tournages qui se sont déroulés le printemps dernier. Habitué de recevoir des coups de coude au visage dans un ring, on peut imaginer que le stress d'une émission de télé ne faisait pas peur à Leduc.

Je performe sous le stress, c'est ça que j'aime. Il y en avait beaucoup dans la race, mais disons que j'étais équipé pour performer, rigole encore Leduc.

Un oeil sur la course en juillet, l'autre sur la ceinture de la WLC au début août. L'été de Dave Leduc sera tout sauf banal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Arts martiaux