•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui seront les Raptors de Toronto la saison prochaine?

Photo d'un homme qui tient dans les airs un trophée avec un ballon de couleur or.

Le joueur vedette des Raptors, Kawhi Leonard, restera-t-il avec son équipe gagnante?

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Myriam Eddahia

Les Raptors pourraient former une équipe bien différente lors de la prochaine saison, alors que l'avenir à Toronto de la pierre angulaire de la formation, Kawhi Leonard, et de celui d'autres joueurs-clés demeure incertain.

Le président des Raptors, Masai Ujiri, a pris des décisions difficiles pour arriver à remporter le championnat de la NBA.

La confiance qu'il a placée envers ses joueurs et le personnel de l'équipe a notamment permis de propulser la franchise pour remporter son premier trophée Larry O'Brien. Mais pourra-t-il réussir le même exploit la saison prochaine?

Kawhi Leonard et Danny Green, qui font partie de l'alignement de départ de l'équipe, sont admissibles au statut de joueurs autonomes.

Ce statut leur permet d'être courtisés par d'autres équipes de la NBA à partir du 30 juin à 18 h, heure de l'Est.

Un tableau des joueurs des Raptors.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

À partir du 30 juin 18h, la situation contractuelle de plusieurs joueurs pourrait changer.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Le joueur étoile Kawhi Leonard a toutefois accès à l'« option de joueur » pour la saison 2019-2020, ayant signé un contrat de cinq ans avec les Spurs de San Antonio avant d'être échangé aux Raptors de Toronto.

L'« option de joueur » permet au basketteur de choisir s'il souhaite rester avec son équipe actuelle pour la prochaine saison conformément à des termes précédemment établis.

Toutefois, il serait étonnant qu'il utilise cette option puisque, financièrement, il est plus avantageux pour lui de considérer un nouveau contrat à plus long terme avec n'importe quelle équipe à un meilleur prix.

Les Raptors peuvent proposer à Kawhi Leonard un contrat pouvant atteindre 190 millions de dollars sur cinq ans, s’il choisit de rester à Toronto.

Jusqu'à maintenant, M. Leonard n'a pas révélé ses intentions.

Un échange qui a tout changé

Kawhi Leonard félicité par ses coéquipiers des Raptors.

Kawhi Leonard et ses coéquipiers des Raptors de Toronto partagent une amitié qui dépasse le basketball.

Photo : Getty Images / Gregory Shamus

Les Raptors de Toronto avaient annoncé la venue à Toronto de Kawhi Leonard à la date limite des échanges en février dernier.

En faisant l’acquisition de Kawhi Leonard (et Danny Green) l’été dernier contre leur joueur vedette DeMar DeRozan et Jakob Poeltl, Masai Ujiri avait dû faire face à un barrage des partisans et des médias torontois qui remettaient en question sa décision de faire confiance à un joueur étoile qui se remet d'une blessure.

Cet échange a changé le visage de la franchise. Le joueur étoile s'est non seulement illustré sur le terrain en tant que joueur par excellence de la finale de la NBA, mais aussi auprès des centaines de milliers de partisans venus le féliciter lors du défilé de la victoire lundi.

Un joueur montre un trophée à la foule qui remplit complètement la rue.

Kawhi Leonard était la tête d'affiche du défilé de la victoire lundi.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Green veut rester

Pour sa part, Danny Green a déjà exprimé à de nombreuses reprises qu'il souhaitait rester à Toronto.

Il avait signé un contrat avec les Spurs de San Antonio de quatre ans qui se termine prochainement.

Danny Green des Raptors de Toronto

Danny Green des Raptors de Toronto

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

De son côté, le joueur espagnol Marc Gasol peut également choisir d'utiliser son « option de joueur » pour la saison à venir, mais il peut aussi considérer les offres d'autres équipes.

Cette option lui permet de tâter le pouls du marché avant de choisir s'il souhaite rester avec les Raptors.

Ce ne serait toutefois pas avantageux pour lui de quitter la franchise torontoise. Marc Gasol, 34 ans, est l'un des centres les mieux payés de la NBA et sa performance actuelle ne justifie pas son salaire annuel d'environ 24 millions de dollars.

Il pourrait empocher 25,5 millions s'il reste avec les Raptors la saison prochaine.

Toronto avait réussi à s'emparer du joueur d'expérience Marc Gasol des Grizzlies en cédant Jonas Valanciunas, Delon Wright, C.J. Miles et un choix de deuxième ronde en 2024.

Jonas Valanciunas était avec les Raptors depuis sept ans, mais les partisans des Raptors ont quand même accueilli Marc Gasol avec les bras ouverts.

Un joueur de basket-ball.

Marc Gasol a fait 9,4 points par match en moyenne pendant les séries éliminatoires.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Pour ce qui est de Kyle Lowry, Serge Ibaka et Fred VanVleet, ils sont sous contrat avec les Raptors jusqu'en 2020, ce qui n'empêcherait pas l'équipe de les échanger bien que ce soit fort improbable.

Les trois joueurs seront admissibles au statut d'agent libre l'année prochaine.

Le meneur de jeu Kyle Lowry est le joueur le mieux payé des Raptors actuellement avec une moyenne d'environ 32 millions de dollars par année.

Par ailleurs, Jeremy Lin, qui a rejoint les Raptors de Toronto le 13 février, sera également admissible au statut d'agent libre cette année.

Cette acquisition était pleine d'espoir, mais Jeremy Lin n'a pas encore été à la hauteur de l'époque où il était surnommé Lin-croyable (Linsanity), alors qu'il était la coqueluche des Knicks de New York en 2012.

L'arrivée du joueur d'origine taïwanaise chez les Raptors a toutefois suscité de l'engouement et la fierté de la communauté asiatique partout au pays.

Le joueur Patrick McCaw a de son côté signé un contrat d'un an d'environ 800 000 $ avec Toronto en janvier dernier.

Il sera admissible au statut d'agent restreint cette année, ce qui veut dire que les autres équipes peuvent lui présenter une offre, mais que les Raptors ont la possibilité d'honorer la même offre en priorité.

Pourront-ils se démarquer?

Le joueur Malcolm Miller a rejoint l'équipe officielle des Raptors le 10 février.

Il faisait déjà partie de la famille ayant joué avec le club-école des Raptors 905, tout comme son coéquipier Chris Boucher.

L'équipe des Raptors a l'option de garder ces deux joueurs pour la saison prochaine si elle le souhaite, mais pourrait aussi choisir de ne pas s'engager.

M. Boucher, un Montréalais, avait préalablement signé une entente à « deux sens (two way contract) », le 12 octobre dernier.

Ce genre d'entente permet à un joueur qui est actif dans la ligue-école « G League » de jouer également dans la NBA pour un maximum de 45 jours.

Chris Boucher s'est joint officiellement aux Raptors le 10 février pour un contrat de deux ans.

Les Raptors ont aussi signé des contrats avec Jodie Meeks et Eric Moreland le 9 avril dernier. La franchise torontoise leur avait proposé respectivement un contrat de dix jours au mois de février et de mars.

Les deux joueurs seront également admissibles au statut d'agent libre le 30 juin.

Pour ce qui est de Jordan Loyd, il a signé un contrat « à deux sens » le 7 août dernier pour une durée de deux ans.

Masai Ujiri devra miser sur ses joueurs principaux, continuer de développer les joueurs qui sont sur une bonne lancée tout en libérant ceux qui ne contribuent pas, ou peu, au succès de l'équipe, s'il veut espérer remporter un deuxième championnat, l'an prochain.

Toronto

Basketball