•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bannir les bouteilles de plastique, une possibilité pour la capitale nationale

Des bouteilles de plastique dans un convoyeur.

Le Canada interdira dès 2021 les articles de plastique à usage unique, comme les bouteilles.

Photo : iStock / Group4 Studio

Radio-Canada

La Ville d’Ottawa a fait un premier pas vers l’élimination de la vente d’eau embouteillée dans ses propres installations, en votant une étude de faisabilité.

Lors de la réunion du comité permanent de la protection de l'environnement, de l'eau et la gestion des déchets, les conseillers ont voté à l'unanimité une étude de faisabilité quant à la suppression des plastiques à usage unique.

Cette étude vise l’élimination des plastiques à usage unique et les plastiques en mousse à l'hôtel de ville, dans les centres de loisirs et d'autres bâtiments municipaux.

La motion a été déposée par la conseillère du quartier Somerset, Catherine McKenney.

Une femme devant un édifice.

Catherine McKenney est la conseillère du quartier Somerset.

Photo : Radio-Canada

Vous devriez pouvoir venir à l'hôtel de ville et vous attendre à ne pas manger de repas dans une assiette en mousse ou à utiliser des fourchettes et des couteaux en plastique, a déclaré Mme McKenney.

Ce sont des choses auxquelles nous devons commencer à penser.

Catherine McKenney conseillère du quartier Somerset

On demande au personnel de trouver des moyens d'éliminer les plastiques à usage unique lorsqu'il existe une alternative respectueuse de l'environnement, et d'inclure le rapport dans la prochaine mise à jour de la Ville quant à son plan de gestion des déchets solides.

Un contrat toujours en vigueur

Bien que l’on ignore ce que cela signifiera pour les vendeurs installés dans les installations urbaines, il semble bien que toute interdiction concerne également la vente d’eau embouteillée.

Je ne pense pas que ce soit simplement symbolique, a déclaré la conseillère municipale. Je suis heureuse de voir que nous allons de l'avant en cherchant un moyen de les éliminer ici.

Toute interdiction de vente d'eau en bouteille devra toutefois attendre l'expiration du contrat de la Ville avec Coca-Cola.

En vertu de l'accord signé en 2011, Coca-Cola a versé à la ville 135 000 $ par an depuis cinq ans pour des droits de versement exclusifs dans ses installations. Les produits de Coca-Cola comprennent de l'eau en bouteille.

Toutefois, le contrat entre la Ville et l'entreprise de boissons ne sera caduc que lorsque le volume de vente aura atteint son minimum, ce qui pourrait prendre trois ans de plus, selon le personnel.

La motion demande également au personnel de renforcer sa campagne d'éducation en faveur de l'eau du robinet et de dissiper le mythe selon lequel l'eau en bouteille est de meilleure qualité.

Avec les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Affaires municipales