•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Giant Flowers », des fleurs pour la postérité

Des arbres et des structures de métal qui représentent des fleurs géantes.

L'oeuvre « Giant Flowers » de l'artiste vancouvérois Ron Simmer, à Chilliwack.

Photo : Radio-Canada

Anaïs Elboujdaïni

De longues tiges métalliques de 8 mètres. Elles attirent l’attention au détour d'un rond-point. L’attention et l’incrédulité des citoyens de Chilliwack, dont la plupart sur les forums en ligne, se demandent pourquoi l’artiste n’a pas érigé des épis de maïs, symbole de la région de la vallée du Fraser, plutôt que ces cinq marguerites géantes avec lesquelles ils n'ont pas d'affinité.

Dur combat de l’art public entre celui de pousser une vision artistique malgré la désapprobation populaire ou de refléter l’identité de la communauté dans laquelle l’oeuvre est installée.

Or, l’artiste vancouvérois Ron Simmer crie victoire pour sa pièce Giant Flowers (« Fleurs géantes  »), la première de son genre à être installée sur un rond-point, à Chilliwack.

Selon lui, les oeuvres d’art doivent provoquer le dialogue dans les communautés qui les accueillent. La pomme de discorde dans ce cas est donc un bouquet de cinq fleurs.

Regardez la capsule vidéo sur l'oeuvre « Giant Flowers » de Ron Simmer.

Ron Simmer crée des fleurs depuis longtemps, une pratique qu’il ancre dans une sensibilité environnementale. Il construit ces plantes métalliques en matériaux recyclés qui servent de métaphore à la crise écologique.

Il imagine un avenir apocalyptique où les seules traces de l’existence d’une plante vivante seraient ces fleurs de métal.

Celles-ci pèsent chacune 680 kilogrammes, soit le poids moyen d’une vache adulte. Sans surprise, elles ont dû être montées grâce à une grue. La collision entre art public et ingénierie.

Au départ, Ron Simmer voulait poser une série de petites ampoules sur les pétales, sans succès. Les cinq tiges sont donc illuminées par une grosse ampoule à la page. Chaque réceptacle floral en contient une autre colorée.

L’art public, une histoire de compromis?

Art public en Colombie-Britannique

Colombie-Britannique et Yukon

Arts visuels