•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le policier qui aurait été bousculé par Masai Ujiri en congé de maladie

Deux hommes enlacés entourés de photographes et caméramans.

Le président des Raptors arrive sur le terrain avec Kyle Lowry, après la victoire des Raptors lors du sixième match de la finale de la NBA.

Photo : Associated Press / Tony Avelar

Radio-Canada

Le policier américain qui a eu un accrochage avec président des Raptors, Masai Ujiri, souffre d’une commotion cérébrale et est en congé de maladie, selon son avocat. Il songerait à intenter une poursuite.

M. Ujiri tentait de se rendre sur le terrain pour célébrer la victoire de son équipe, jeudi dernier, contre les Warriors de Golden State à Oakland. Le policier lui aurait demandé son laissez-passer, qu’il n’aurait pas eu sur lui. C’est là que le président des Raptors aurait bousculé l’agent.

L’avocat du policier, Me David Mastagni, raconte que son client a été blessé à la mâchoire. Le nom de l’agent du comté d’Alameda, qui a 20 ans d’expérience, n’a pas été dévoilé.

Le sergent Ray Kelly, du service de police, a raconté que Masai Ujiri avait poussé l’agent et que son bras l’avait atteint sur le côté de la tête.

Il ajoute que les enquêteurs interrogent des témoins de l’affaire. Un rapport pourrait mener au dépôt d’accusations de voies de fait contre M. Ujiri.

De leur côté, les Raptors ont déclaré la semaine dernière qu’ils coopéraient à l’enquête et recueillaient, eux aussi, des informations.

La direction de l’équipe n’avait pas d’autres commentaires à faire lundi.

Avec les informations de Associated Press

Faits divers

Sports