•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'hôtel Rodeway Inn de Pikogan officiellement inauguré

Des personnes tiennent un ruban lors d'une inauguration officielle.

La coupe du ruban officielle a été faite en compagnie de dignitaires.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Émilie Parent Bouchard

De nombreux dignitaires, élus et représentants de la communauté d'affaires étaient présents pour l'inauguration officielle de l'hôtel Rodeway Inn de Pikogan, qu'ils considèrent comme un nouveau levier de développement économique pour la communauté. Plusieurs croient que la nouvelle infrastructure contribuera au rapprochement des nations autochtones, mais aussi des peuples.

C'est une grande journée pour nous à Pikogan. Finalement, on peut dire mission accomplie!

Le chef de la nation Abitibiwinni, David Kistabish, était tout sourire après la cérémonie de la coupe du ruban inaugural. Ça fait des années qu'on travaille sur le projet. Évidemment qu'il y a eu plusieurs embûches, au niveau du montage financier, ça a été un enjeu, au niveau de la construction, il y a eu des défis de ce côté-là, concède-t-il, que le projet de 80 chambres présenté en 2013 a dû être revu à la baisse. Mais ce qui est important, c'est que c'est ouvert, finalement!

Se réjouir des succès des autres nations

Depuis le 16 mai, les touristes peuvent poser leurs bagages à l'hôtel de Pikogan. Le chef de la communauté crie de Chisasibi, Davey Bobbish, se réjouit de pouvoir séjourner ici lors de ses nombreux et longs déplacements entre sa communauté et les grands centres.

Ce sera dorénavant mon premier choix. Nous devons nous encourager entre premières nations, nous réjouir des succès dans les communautés, dit-il.

Ghislain Picard parle au micro derrière un lutrin durant l'inauguration d'un hôtel.

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, était présent pour l'inauguration de l'hôtel.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Cette opinion est partagée par le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard.

Ce sont des événements qui sont malheureusement encore trop rares dans nos communautés, de pouvoir célébrer la réalisation d'une communauté, surtout une réalisation qui va permettre de relever la capacité économique, qui va renforcer le sentiment de fierté et d'appartenance. C'est important pour moi d'être ici pour apporter l'encouragement des autres nations, de 10 nations et de 43 communautés [du Québec et du Labrador].

Une chambre d'hôtel.

Une chambre de l'hôtel Rodeway Inn de Pikogan

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Élargir l'offre hôtelière dans le secteur d'Amos

Également présent lors de l'inauguration, le maire d'Amos, Sébastien D'Astous, parle d'un « grand jour » pour la communauté voisine de sa ville. Il voit aussi d'un bon oeil l'augmentation de l'offre hôtelière dans la région.

On avait besoin d'unités supplémentaires, évalue-t-il, en référence au taux d'occupation qui avoisine les 100 % dans les hôtels d'Amos lors de grands événements. Il y a plusieurs occasions où on est complet partout en ville et même en périphérie. C'était un besoin qu'on avait. On a encore des besoins, mais j'aime l'idée d'avoir fait un petit hôtel de 36 chambres, ils vont pouvoir devenir des champions dans le domaine et je m'attends même à voir dans les prochaines années, peut-être, des agrandissements, espère-t-il.

De voir que la communauté se prend en main pour pouvoir développer des outils comme ça, ça vient crédibiliser leur développement économique. C'est aussi un monument qui est superbe à l'entrée de la communauté, je suis vraiment fier de ce qu'ils ont réalisé.

Sébastien D'Astous, maire d'Amos

Sans vouloir faire d'annonce officielle, le chef de la communauté, David Kistabish, rappelle par ailleurs que la communauté étudie aussi des projets de restauration et de commerces.

L'hôtel représente un investissement de 6,15 millions de dollars. Il comprend 36 chambres, une piscine, une salle d'entraînement, et créera une douzaine d'emplois dans la communauté.

Abitibi–Témiscamingue

Tourisme