•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles mesures pour freiner le scarabée japonais à Vancouver

Gros plan d'un insecte à carapace brune et tête et antennes vertes sur une feuille verte.

Le scarabée japonais peut détruire de nombreuses espèces de plantes.

Photo : Photo: Katja Schulz

Radio-Canada

La Ville de Vancouver ouvre une nouvelle station de transfert des déchets végétaux pour aider à réduire le risque de propagation du scarabée japonais.

La population doit y déposer les résidus végétaux en excès qui déborderaient des poubelles vertes.

La nouvelle station se situe dans la 1re Avenue, au centre d'une zone ciblée devant éviter la propagation du scarabée japonais, une espèce envahissante qui détruit les cultures agricoles et les potagers.

Il est donc interdit de sortir des plantes et de la terre et tout autre matériel végétal à l’extérieur du secteur délimité, qui comprend le centre-ville et False Creek.

Les contrevenants s'exposent à une contravention pouvant atteindre 75 $.

carte

La zone réglementée s'étend de la rue Balsam à l'ouest, à Clark Drive à l'est.

Photo : Agence canadienne d'inspection des aliments

L'Agence canadienne d'inspection des aliments rappelle qu’il est interdit de déplacer des parties aériennes de plantes hors de la zone réglementée jusqu’au 15 octobre, soit tout au long de la période de vol des scarabées adultes.

L’insecte se nourrit des racines de gazon et des parties aériennes de plus de 300 espèces de plantes, dont les rosiers, les arbres fruitiers, les vignes et d'autres plantes ornementales et alimentaires courantes.

Le scarabée japonais peut causer des dommages aux pelouses, aux paysages, aux terrains de golf, aux jardins et aux parcs, en plus de nuire au secteur agricole de la Colombie-Britannique.

Le directeur des parcs de Vancouver, Howard Normann, confirme que ce scarabée représente une menace sérieuse pour la variété de la flore.

Il a le potentiel de faire beaucoup de dommages. Et pas seulement sur les arbres qu'on voit, mais aussi les récoltes tout autour de Lower Mainland.

Howard Normann, directeur des parcs de Vancouver

Le scarabée japonais, Popillia japonica, a été introduit dans l'est de l'Amérique du Nord en provenance du Japon en 1916.

Il a été détecté en Colombie-Britannique pour la première fois en 2017.

Avec les informations de La Presse canadienne

Colombie-Britannique et Yukon

Botanique