•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un moratoire pour la reconstruction de maisons en zone inondable sera étudié au Nouveau-Brunswick

Une femme en canot devant une maison inondée

Pour une seconde année consécutive, plusieurs propriétés à Maugerville, dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick, ont été inondées au printemps 2019.

Photo : Radio-Canada / Marielle Guimond

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick examine avec intérêt le moratoire imposé au Québec sur la reconstruction de maisons très endommagées par des inondations.

Le ministre néo-brunswickois de la Sécurité publique, Carl Urquhart, veut analyser plus en détail le moratoire imposé par Québec.

Le gouvernement québécois a annoncé lundi un moratoire sur l'octroi de permis pour reconstruire les résidences qui ont perdu plus de la moitié de leur valeur en raison des inondations.

Nous voulons regarder cela. Chaque fois qu'une idée comme celle-là arrive, vous devez y jeter un coup d'oeil

Carl Urquhart , ministre de la Sécurité publique

Le ministre prévoit demander aux employés de son ministère d'étudier la prise de position du Québec. Certains défis pourraient empêcher le Nouveau-Brunswick d'entamer des démarches semblables, car le mode de financement des mesures de réparation des dommages n'est pas le même d'une province à l'autre.

Au Québec, on ne dépend pas du gouvernement fédéral pour ces questions, tandis qu'au Nouveau-Brunswick, les mesures sont financées par la province et Ottawa.

Les sinistrés avaient par ailleurs jusqu'à samedi dernier pour signaler des dommages à leur propriété à la suite des inondations de ce printemps.

Carl Urquhart est confiant que les coûts liés aux dommages seront moins élevés cette année. En 2018, ce sont 80 millions de dollars qui ont été déboursés pour aider les sinistrés.

Maison inondée par les eaux de la rivière Saint-Jean le 11 mai 2018 au Nouveau-Brunswick.

Inondations au Nouveau-Brunswick en 2018.

Photo : La Presse canadienne / Darren Calabrese

Le total des coûts des inondations de 2019 devrait être connu d'ici un mois. Pendant ce temps, des travaux pour prévenir les impacts environnementaux futurs sont déjà en cours un peu partout dans la province.

À Darling Island, près de Saint-Jean, la route sera relevée dès cet été pour éviter d'isoler les résidents lors d'inondation comme ce fut le cas en 2018 et en 2019.

D'autres travaux semblables devront être réalisés au cours des prochains mois, selon le ministre.

Avec les informations de Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale