•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un détecteur de métal pour retrouver une preuve d’amour disparue pendant 15 ans

L'alliance en or au doigt de Corrine Armstrong.

Corrine Armstrong a enfin pu retrouver son alliance après 15 ans.

Photo : Corrine Armstrong

Radio-Canada

Une Winnipégoise a retrouvé son alliance 15 ans après l'avoir perdue grâce à un bon samaritain chercheur de trésors.

Corrine Armstrong avait depuis longtemps perdu espoir. Voilà une quinzaine d’années que sa main ne portait plus les preuves matérielles de ses vœux maritaux.

Son alliance et sa bague de fiançailles avaient depuis longtemps quitté e son doigt, mais l’amour ne disparaît pas si facilement.

Il y a deux semaines, Corrine Armstrong a déterré du jardin de sa maison à Beauséjour sa bague de fiançailles.

Il n’en fallait pas davantage pour qu’elle et son mari se lancent à la recherche de sa sœur, l’alliance. Malheureusement pour eux, le miracle ne s’est pas répété.

Corrine Armstrong n’a pas pour autant perdu espoir et a alors contacté un expert en détection de métal, Robert Unik.

Ce dernier joue les chercheurs de trésor et publie régulièrement sur sa page Facebook ses trouvailles.

Il n’a pas fallu plus de 45 minutes à Robert Unik, armé de son détecteur, pour trouver l’anneau en or si longtemps convoité.

C’est comme un trésor qu'on aurait perdu et retrouvé à nouveau, s’exclame Corrine Armstrong.

La découverte n’est pas si exceptionnelle pour Robert Unik. On lui demande souvent de retrouver des biens perdus.

Au fil des ans, il estime en avoir trouvé plus d’une centaine, des plus précieux bijoux aux objets à valeur purement sentimentale.

Corrine Armstrong a offert 100 $ à Robert Unik pour le remercier de son travail, mais ce dernier n’a pas accepté plus de 20 $, juste de quoi couvrir les frais d’essence pour le déplacement.

On ne fait pas ça pour gagner de l’argent, explique-t-il. C’est seulement pour la joie de trouver quelque chose et de le retourner à son propriétaire.

Corrine Armstrong au côtés de Robert Unik.

Corrine Armstrong et le chercheur de trésor qui lui a permis de retrouver sa bague, Robert Unik.

Photo : Corinne Armstrong

Corrine Armstrong hésite à porter ses bagues de peur de les perdre à nouveau. Ces dernières sont en effet légèrement trop grandes pour son doigt.

Portées ou pas, Robert Unik a eu une idée pour ces bagues.

J’ai dit [à M. Armstrong] qu'il devrait se mettre à genoux et la redemander en mariage, plaisante-t-il.

Robert Unik fait partie d’un groupe de près de 180 passionnés de la détection de métaux. Il explique que la plupart des parcs et des boulevards de la ville ont déjà été arpentés. Aujourd’hui, ce chasseur de trésors est à la recherche de nouvelles terres à explorer.

Parmi ses plus belles trouvailles figure une pièce suédoise datant des années 1600 aux abords de la plage Loni, près de Gimli, au Manitoba.

Avec des informations de Hane Gibson, Corey Funk et Cameron MacLean

Manitoba