•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amos : plus de revenus en 2018, mais une augmentation de la dette

Le centre-ville d'Amos

Le centre-ville d'Amos

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Thomas Deshaies

La Ville d'Amos a terminé l'année financière 2018 avec des revenus plus importants que ce qui avait été anticipé dans le budget. Par contre, la dette a aussi considérablement augmenté.

Le budget 2018 prévoyait des revenus et des dépenses d'un peu plus de 38,2 millions de dollars. Or, selon le rapport sur la situation financière qui a été présenté lundi soir par le maire, Sébastien D'Astous, les revenus totalisent près de 40,5 millions de dollars.

Il y a par ailleurs un excédent de 1 119 285 $ comparativement aux dépenses, qui sont de 39 330 131 $.

Toujours selon le rapport du maire, ces surplus s'expliqueraient notamment par une augmentation des revenus occasionnés par les taxes foncières et des dépenses inférieures à ce qui avait été anticipé. Il convient également de noter que la distribution d'électricité, qui est gérée par la municipalité, a permis d'engranger un surplus de 1 262 285 $ en 2018.

L'année dernière, la Ville d'Amos a dépensé près de 11 millions de dollars pour effectuer divers travaux, dont près de 7,5 millions pour la 1re Avenue Ouest.

La dette de la Ville est toutefois passée de 32,2 à 36 millions de dollars, soit une augmentation de 3,8 millions. Le maire affirme cependant dans son rapport que la Ville possède une réserve financière ainsi que certains fonds. Nous pouvons affirmer que la Ville détient dans ses coffres un bas de laine se chiffrant à 11,1 millions de dollars, conclut M. D'Astous.

Abitibi–Témiscamingue

Politique municipale