•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’île d’Orléans et le Cyclorama parmi les sites les plus menacés au Canada

 Le pont de l'Île-d'Orléans photographié de jour en été

Le projet de troisième lien menace le paysage culturel de l'île d'Orléans, selon la Fiducie nationale du Canada.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Radio-Canada

Deux lieux historiques de la région de Québec, l’île d’Orléans et le Cyclorama de Jérusalem, à Sainte-Anne-de-Beaupré, se retrouvent dans le palmarès des 10 sites les plus menacés au pays dressé par la Fiducie nationale du Canada.

L’organisme dédié à la préservation des lieux historiques a publié mardi sa liste des endroits qui lui apparaissent les plus en danger en 2019.

L’île d’Orléans y fait son apparition en raison, notamment, de la possibilité que le tracé de l’éventuel troisième lien emprunte son territoire.

Un nouveau pont controversé et les pressions persistantes du développement menacent l'important paysage culturel de l'île d'Orléans, souligne la Fiducie nationale du Canada.

Une affiche sur laquelle il est écrit : « Non, pas de 3e lien sur notre île d’Orléans » est plantée en bordure d’une route.

Des résidents de l’île d’Orléans s’opposent au passage du troisième lien sur leur île.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Palmarès des 10 sites les plus menacés au Canada, d’est en ouest

  1. Quartier Glenora (Edmonton, Alb)
  2. Église St-Vital (Battleford, Sask.)
  3. Pensionnat de Birtle (Birtle, Man.)
  4. Immeuble Rubin (Winnipeg, Man.)
  5. Ancien presbytère anglican St. Paul (Southampton, Ont.)
  6. Toutes les désignations patrimoniales futures (province de l'Ontario)
  7. Île d'Orléans (Québec)
  8. Cyclorama de Jérusalem (Sainte-Anne-de Beaupré, Qc.)
  9. Église unie commémorative (Halifax, N.-É.)
  10. Centre-ville et bord de l'eau de Grand Bank (T.-N.-L.)

Source : Fiducie nationale du Canada

Cyclorama

L’organisme s’inquiète également pour l’avenir du Cyclorama de Jérusalem, qui abrite une toile circulaire mesurant 110 mètres de longueur sur 14 mètres de hauteur.

La seule peinture panoramique monumentale du Canada risque d'être détruite sans la protection patrimoniale du Québec, mentionne la Fiducie.

Le Cyclorama de Jérusalem, à Sainte-Anne-de-Beaupré

Le Cyclorama de Jérusalem a cessé ses activités le 14 octobre 2018.

Photo : Sotheby’s International Realty

L’établissement de Sainte-Anne-de-Beaupré a fermé définitivement ses portes l’automne dernier, après 123 ans d’activité.

En août 2017, le gouvernement du Québec s’était engagé à classer le Cyclorama de Jérusalem comme un bien patrimonial.

Depuis 2005, la Fiducie nationale du Canada publie chaque année un palmarès des lieux historiques les plus menacés au pays. En 2015, le pont de Québec y avait été ajouté.

Québec

Histoire