•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrick Shanahan quitte le Pentagone avant d'avoir été confirmé dans ses fonctions

Patrick Shanahan affiche un air sérieux pendant son discours.

Le secrétaire américain à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, lors de son discours devant le forum de sécurité Shangri La Dialogue, à Singapour

Photo : Reuters / Feline Lim

Radio-Canada

Le secrétaire américain à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, a décidé de ne pas se soumettre au processus visant à le confirmer dans ses fonctions, a annoncé le président Donald Trump.

M. Shanahan sera remplacé, toujours sur une base intérimaire, par le secrétaire à l’Armée de terre, Mark Esper, a poursuivi M. Trump dans des messages publiés mardi après-midi sur Twitter.

Selon le président, M. Shanahan « a décidé de ne pas engager le processus de confirmation afin de consacrer plus de temps à sa famille ». Le principal intéressé n'a pas lui-même commenté son départ.

Plus tard, mardi après-midi, M. Trump a soutenu ne pas avoir demandé au candidat de se désister, et n'avoir pris connaissance des allégations contre M. Shanahan que lundi.

Le chef de l'État a ajouté que le processus de nomination de la Maison-Blanche « est très bon ».

Portes tournantes

M. Esper, qui était secrétaire à l'Armée de terre depuis un peu moins de deux ans, devient le troisième homme à diriger l'armée de la première puissance militaire mondiale en moins de six mois.

Patrick Shanahan était secrétaire américain à la Défense par intérim depuis le 1er janvier. Il succédait à Jim Mattis, qui avait précédemment offert de la stabilité dans cette fonction depuis les débuts de l'administration Trump.

L'ancien général quatre étoiles des Marines a démissionné de façon fracassante le 20 décembre dernier, 24 heures après que le président Trump eut annoncé le retrait des troupes américaines stationnées en Syrie, une décision depuis suspendue.

M. Mattis devait initialement rester en fonction jusqu'à la fin février, mais le président avait finalement décidé de le remplacer plus rapidement par M. Shanahan, un ancien dirigeant de Boeing devenu adjoint à la Défense dès le début de son mandat.

M. Shanahan avait pourtant été confirmé dans cette fonction par un vote de 92-7 au Sénat, preuve qu'il avait un soutien de la part du Parti démocrate.

Son départ est annoncé peu après que le USA Today a révélé que le FBI se penchait sur des allégations de violence conjugale impliquant M. Shanahan dans le cadre de vérifications faites en vue de sa nomination.

Le quotidien rapporte que la femme de M. Shanahan soutient avoir été frappée par lui lors d'une dispute survenue en 2010. M. Shanahan dit que c'est plutôt son ex-épouse qui l'a frappé. Il aurait assuré n'avoir jamais levé la main sur sa femme.

Réactions à Washington

Pour les démocrates du Sénat, le retrait de la candidature de M. Shanahan est symptomatique des problèmes à la Maison-Blanche et de l'incapacité de l'administration à pourvoir des postes importants.

Aux yeux du chef de la minorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, « le fiasco Shanahan démontre à quel point la politique nationale de l'administration est chaotique ».

En général, les sénateurs ont indiqué ne pas avoir été au courant des allégations concernant la famille Shanahan. Le républicain Lindsay Graham a ainsi dit n'avoir entendu que des « rumeurs » à propos de problèmes potentiels.

De son côté, le démocrate Richard Blumenthal a évoqué la « dissimulation délibérée » du passé de l'ex-secrétaire par intérim. Le politicien réclame une enquête de l'inspecteur général du département de la Défense.

Avec les informations de Reuters, et Associated Press

Politique américaine

International