•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une petite fille sort indemne d'une ingestion accidentelle de méthamphétamine

Un petit bol gris rempli de petits morceaux blancs qui ressemblent à des cristaux.

La GRC a confirmé que la substance trouvée par la petite fille est de la méthamphétamine en cristaux et qu’une enquête est en cours sur l'incident.

Photo : Police de Chatham-Kent

Radio-Canada

Une Saskatchewanaise se réjouit que sa fille de 4 ans s’en soit tirée sans dommages après avoir accidentellement ingéré de la méthamphétamine en cristaux dimanche, dans le terrain de camping Boundary Dam, situé dans le parc régional Woodlawn, dans le sud-est de la Saskatchewan.

La mère de l’enfant, Chelsi Melle, a publié un message sur Facebook dans lequel elle relate l’horreur qu’elle a vécue ce jour-là.

Elle explique que l’enfant a trouvé un bocal en verre contenant une substance blanche et luisante, au sol, devant l'endroit où la famille campait.

L’enfant a mis la substance dans sa bouche, puis s’est mise à la recracher. C’est alors que la famille a accouru pour lui venir en aide. Les parents et les grands-parents de l’enfant étaient sur les lieux.

Ils ont pris le bocal et se sont précipités à l’hôpital avec l’enfant, car selon Mme Melle, celle-ci « avait un comportement étrange ».

À l’hôpital, des policiers ont affirmé que la substance était de la méthamphétamine en cristaux, dit la mère.

« Ça aurait pu tuer mon enfant », écrit-elle. Elle ne comprend pas comment quelqu’un a pu laisser une substance pareille dans un lieu fréquenté par beaucoup d’enfants.

Elle se réjouit que l’enfant se porte bien.

« Je suis si contente qu’elle n’ait mis [la drogue] dans sa bouche que quelques instants avant de la recracher. C’est [grâce à cela] qu'on ne l'a pas perdue », affirme-t-elle.

Chelsi Melle confie qu’elle n’aurait jamais pensé vivre un événement aussi terrifiant.

« J’aurais dû lui dire davantage de ne pas mettre des choses dans la bouche. Mais on n’aurait jamais pensé que cela puisse arriver à notre enfant, dans notre petit village », écrit-elle.

La GRC enquête sur cet incident en collaboration avec le service de police local.

Avec les informations de CBC News

Saskatchewan

Drogues et stupéfiants