•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement albertain limite les débats sur les négociations avec les fonctionnaires

Vue de l'extérieur du bâtiment de l'assemblée provinciale albertaine, à Edmonton.

Les députés de l'opposition accusent le gouvernement d'utiliser la loi pour négocier de mauvaise foi avec les syndicats de fonctionnaires.

Photo : Radio-Canada / Laurent Pirot

Radio-Canada

Le gouvernement albertain entend accélérer les débats parlementaires sur le projet de loi 9 visant à repousser les négociations salariales prévues dans les conventions collectives de la fonction publique.

Les syndicats voient ce projet de loi comme un prélude à l’imposition sans négociation de baisses de salaire, et l’opposition officielle néo-démocrate a promis de tout faire pour nuire à l'adoption de cette loi.

La deuxième lecture du projet de loi s’est poursuivie jusqu’à 3 heures, dans la nuit de lundi à mardi.

Le leader parlementaire du gouvernement, Jason Nixon, a fait adopter une motion qui limitera le nombre d’amendements que l’opposition pourra déposer sur ce texte, ce qui devrait accélérer les débats.

Obstruction

Le ministre estime que l’opposition tente de « retarder le projet de loi » et envisage de faire également adopter une motion qui permettrait au gouvernement de limiter le temps de parole de l’opposition.

« Je pense que nous allons proposer la limitation du débat sur le projet de loi 9 dans un jour ou deux », a précisé Jason Nixon mardi matin.

« Le gouvernement met un terme au débat », s’est insurgé le caucus néo-démocrate dans un communiqué diffusé dans la nuit.

Opposition des syndicats

Le projet de loi 9 vise à repousser jusqu’à l’automne les arbitrages salariaux prévus dans 24 conventions collectives de la fonction publique albertaine, couvrant des dizaines de milliers d’employés.

Le texte rappelle que les salaires des fonctionnaires représentent la majorité des dépenses de fonctionnement de la province et que le gouvernement entend ramener l’équilibre budgétaire dès l’exercice 2022-2023.

Le gouvernement refuse de confirmer s’il a l’intention de demander une baisse des salaires deS fonctionnaires.

Alberta

Politique provinciale