•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ambulanciers de Winnipeg adoptent une sirène à vibrations

Michelle Bessas, une directrice de services paramédicaux pour le Service d’incendie et de soins médicaux d’urgence de Winnipeg active la sirène dans son véhicule.

Une directrice de services paramédicaux pour le Service d’incendie et de soins médicaux d’urgence de Winnipeg, Michelle Bessas, utilise la sirène à basse fréquence quotidiennement.

Photo : Radio-Canada / Shane Gibson

Radio-Canada

Le Service d’incendie et de soins médicaux d’urgence de Winnipeg équipe certains de ses véhicules avec des sirènes à vibrations. Ce dispositif est déjà utilisé par le Service de police de Calgary et les ambulances de Corner Brook à Terre-Neuve-et-Labrador.

Les ambulances de Winnipeg ne seront plus seulement entendues dans les rues de la ville. Dorénavant, elles seront également ressenties par les autres usagers de la route.

Le Service d’incendie et de soins médicaux d’urgence de Winnipeg a choisi d’installer sur certains de ses véhicules une sirène à basse fréquence nommée Howler.

« Essentiellement, elle produit une chose semblable à ce qu'émettrait un gros haut-parleur de basse », explique le responsable de la flotte de véhicules du Service d’incendie et de soins médicaux d’urgence, Tom Howards.

Le dispositif avait déjà été testé en 2016. Lors du remplacement de la flotte des véhicules des chefs de districts l’an dernier, la Ville a choisi d’ajouter ce nouvel appareil.

« Les chauffeurs nous ont indiqué que cela faisait une vraie différence dans leur sécurité », rapporte Tom Howards.

L’appareil, qui coûte près de 1500 $ l'unité, se présente comme une sorte de filtre à air noir fixé à l’arrière du parechoc avant.

De la grandeur d'une canette, l’appareil augmente la portée de la sirène en réduisant drastiquement sa fréquence.

Cela a pour effet de doubler la portée du son comparativement à une sirène standard. Selon son constructeur, les vibrations de la sirène Howler peuvent être ressenties jusqu’à 60 m du véhicule.

Franchir la barrière du véhicule

Les ambulances de Corner Brook à Terre-Neuve-et-Labrador sont parmi les pionnières au Canada dans l’utilisation de cette sirène à basse fréquence.

Selon le directeur régional des ambulances et du transport médical de l'Autorité de santé Western Health à Corner Brook, David Buckle, la sirène Howler est efficace sur les automobilistes distraits par leur téléphone ou de la musique à fort volume.

Il estime que la nouvelle sirène à basse fréquence permet de franchir cette barrière.

On a transformé nos voitures pour être comme le canapé de notre salon. Tout est très confortable avec des systèmes de sonorisation installés dans des véhicules insonorisés.

David Buckle, directeur régional des ambulances et du transport médical du centre régional de santé Western Health à Corner Brook

Faire réagir les automobilistes plus rapidement

Selon une directrice de services paramédicaux qui utilise la sirène plusieurs fois par jour, Michelle Bessas, le son grave et grondant de la sirène peut être perturbant.

Elle utilise cette sirène à l’approche d’une intersection, là où les chauffeurs d’ambulances font face aux plus grands risques.

Non seulement les ambulanciers s’exposent à un risque de collision, mais il existe également un danger pour les autres usagers de la route qui peuvent se percuter s’ils ne se rabattent pas sur la droite et ne s'arrêtent pas comme il se doit.

Lorsqu’on arrête le Howler, on se rend compte que tout le monde l’a remarqué. Les gens regardent aux alentours et se demandent ce qui se passe.

Michelle Bessas, directrice de services paramédicaux

Selon elle, une sirène plus efficace peut permettre une réaction plus rapide des automobilistes et permettre de réduire le temps d’intervention des ambulances, ainsi que jouer un rôle décisif entre la vie et la mort dans certains cas.

Le Service de police de Calgary a également choisi les sirènes Howler.

Le Service d’incendie et de soins médicaux d’urgence de Winnipeg étudie à présent la possibilité d’installer les sirènes à basse fréquence sur d’autres véhicules tels que les ambulances et les camions à incendie.

La police de Winnipeg envisage de tester le dispositif sans toutefois prévoir d’équiper ses véhicules pour le moment.

Avec des informations de Shane Gibson, CBC News

Manitoba

Santé