•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décédée à l’hôpital après être tombée de son lit : une mort accidentelle, selon le coroner

Juliette Faucher dans son lit à l'hôpital de Trois-Rivières après sa chute.

Juliette Faucher dans son lit à l'hôpital de Trois-Rivières après sa chute.

Photo : Facebook Pierre Duguay

Radio-Canada

Le rapport du coroner sur le décès de Juliette Faucher, morte à l’hôpital de Trois-Rivières en mai 2018 après être tombée de son lit, conclut que la femme de 76 ans est décédée d’une dégradation de son état général après des chutes accidentelles.

Juliette Faucher a été transportée à l’hôpital le 3 mai 2018 à cause de saignements intestinaux. Elle se plaignait aussi de douleur à une jambe à la suite d’une chute chez elle survenue ce même jour.

Pendant son hospitalisation, le 6 mai, elle a fait une autre chute, cette fois de son lit d’hôpital, dont les ridelles n’étaient pas montées. Elle a été retrouvée au sol par une préposée aux bénéficiaires, avec un grand hématome au visage.

Son état général s’est détérioré dans les jours qui ont suivi, mais les différents examens n’ont pas décelé de problèmes particuliers.

Juliette Faucher est décédée quelques jours plus tard, le 16 mai.

Une autopsie faite au lendemain du décès a permis de constater plusieurs importants problèmes de santé. Le pathologiste a conclu qu’une arythmie cardiaque a probablement précipité sa mort.

Le coroner Me Steeve Poisson n’a pas émis de recommandation ou de blâme en lien avec cette affaire.

À la suite du décès de Mme Faucher, ses fils avaient déploré le manque de visibilité de la politique du CIUSSS MCQ concernant les ridelles de lit, qui demande le consentement de l’usager ou de son représentant dans un formulaire.

Mauricie et Centre du Québec

Accidents et catastrophes