•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique veut doubler ses déplacements en transports actifs d'ici 2030

Un cycliste au coeur du parc Stanley, à Vancouver.

La Colombie-Britannique souhaite doubler le pourcentage de voyages effectués avec des modes de transports à propulsion humaine d'ici 2030.

Photo : ben nelms/cbc / Ben Nelms

Radio-Canada

Que ce soit pour la marche, le vélo, la planche à roulettes, l'utilisation d'un fauteuil roulant ou le transport en commun, le gouvernement de la Colombie-Britannique veut sécuriser et simplifier les transports actifs de la province, afin d’inciter les gens à délaisser les déplacements en voiture d'ici 2030.

La ministre provinciale des Transports, Clare Trevena, a dévoilé lundi sa stratégie lors d'un sommet sur le transport actif, qui se tient à New Westminster, dans le Grand Vancouver.

De nouveaux incitatifs

La stratégie énonce des mesures incitatives visant à encourager tous les Britanno-Colombiens à choisir le transport actif.

Les conducteurs qui décident de mettre au rebut des véhicules polluants recevront une remise de 850 $ à l’achat d’un vélo électrique afin de rendre ceux-ci plus abordables.

Les infrastructures provinciales telles que les autoroutes et les ponts tiendront compte du transport actif lors de leur conception, notamment en prévoyant la construction de voies séparées ou le dégagement des accotements de routes.

Tout le monde devrait pouvoir profiter de voies de transport actif sécuritaires, accessibles et pratiques.

Clare Trevena, ministre des Transports de la Colombie-Britannique

Bénéfique pour la santé

Rita Koutsadimos, de l'Alliance pour la vie saine de la Colombie-Britannique, estime qu'en plus de réduire l'empreinte carbone, le fait d'être actif dans les déplacements quotidiens comporte des bénéfices pour la santé.

L'inactivité est un facteur de risque important pour de nombreuses maladies chroniques telles que le diabète de type 2, les maladies cardiaques et certains cancers.

Rita Koutsadimos, de l'Alliance pour la vie saine de la Colombie-Britannique

Le gouvernement n'a pas précisé le coût de la nouvelle stratégie pour la province, mais il a déclaré qu'elle serait mise en œuvre en lien avec le programme BikeBC, une initiative du ministère des Transports visant à encourager les municipalités à développer leurs infrastructures cyclistes.

Selon le gouvernement, seulement 2,5 % des déplacements sont faits à vélo en Colombie-Britannique.

Le sommet sur le transport actif en Colombie-Britannique se poursuit mardi à New Westminster, en banlieue de Vancouver.

Avec les informations d'Eva Uguen-Csenge

Colombie-Britannique et Yukon

Transports