•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois-Rivières se mobilise pour l’aménagement des rives du fleuve Saint-Laurent

Vue aérienne du port de Trois-Rivières

Vue aérienne du port de Trois-Rivières

Photo : Port de Trois-Rivières

Radio-Canada

Deux ans après le début de ses démarches auprès de Transport Canada dans le dossier du réaménagement de la zone riveraine du port de Trois-Rivières, le PDG du Port de Trois-Rivières Gaétan Boivin s’impatiente et s’allie avec l’ensemble de la communauté des affaires, politique, culturelle et institutionnelle pour augmenter la pression sur Ottawa.

Une lettre regroupant l’ensemble des signatures sera envoyée au ministre fédéral des Transports Marc Garneau pour tenter de dénouer l’impasse.

Le Port de Trois-Rivières souhaite être le premier port au Canada à diversifier ses activités sur la bande riveraine, pour y intégrer des constructions commerciales et résidentielles.

Maquette du réaménagement du hangar numéro 1 du Port de Trois-Rivières

Le Port de Trois-Rivières aimerait notamment réaménager le hangar numéro 1 et créer une passerelle piétonne et cycliste jusqu'au site de l'amphithéâtre Cogeco.

Photo : Radio-Canada

Parmi les projets envisagés, on compte donner une nouvelle vocation au hangar numéro 1, ériger des immeubles résidentiels et commerciaux sur les terrains occupés par l’administration portuaire et par le stationnement au coin des rues Notre-Dame et Saint-Georges et créer une promenade reliant le port à l’amphithéâtre Cogeco.

Pour pouvoir aller de l’avant avec ce plan, le Port doit obtenir la permission d’Ottawa. Ce n’est pas encore chose faite, explique Gaétan Boivin. Ça fait deux ans que je travaille avec Transport Canada pour avoir ce résultat-là et je n'ai pas encore d'acceptation de Transport Canada.

Une mobilisation régionale

Le PDG du Port de Trois-Rivières a obtenu le mois dernier l’appui du comité permanent des transports de la Chambre des communes à la suite de sa présentation à Ottawa. La décision du comité lui a été communiquée vendredi dernier.

Le temps presse néanmoins pour le Port, d’autant plus que des élections fédérales auront lieu l’automne prochain.

Des hommes et des femmes prennent la pose pour un photographe.

Les députés, le maire et les représentants de la Chambre de commerce et d'industrie de Trois-Rivières ont donné leur soutien au Port de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

C’est pourquoi l’organisme a demandé l’appui du milieu régional pour porter sa demande. Les députés, les chambres de commerce, le Festivoix de Trois-Rivières, le syndicat des débardeurs, l’UQTR, le Cégep de Trois-Rivières sont aux nombres des organismes qui ont répondu présents.

Le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche joint aussi sa voix à la mobilisation. Le message est clair : c'est un message de synergie [qui dit] qu’à la fois la Ville et les partenaires commerciaux sont derrière le Port de Trois-Rivières.

Pour écouter l'entrevue du maire Jean Lamarche à Facteur matinal, cliquez ici.

Le député fédéral et ministre libéral François-Philippe Champagne voit d’un bon œil le projet. La décision revient toutefois à son collègue responsable des transports, le ministre Marc Garneau.

Mauricie et Centre du Québec

Économie