•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maladie de Lyme : une personne infectée par une tique porteuse en 2018

La tique responsable de la transmission de la maladie de Lyme

La tique responsable de la transmission de la maladie de Lyme

Photo : Reuters

Radio-Canada

Une personne a été infectée par une tique porteuse de la maladie de Lyme dans la région l’an dernier. Au total, la Direction de la santé publique en a répertorié neuf depuis 2013.

Selon le Dr Jean-François Bétala Bélinga, il n'existe encore aucune donnée scientifique permettant de croire que les tiques naissent dans la région. Elles seraient plutôt transportées ici par des oiseaux ou des animaux ayant séjourné dans d'autres régions.

Selon lui, il faut toutefois s’attendre à ce que la tique porteuse de la bactérie puisse éventuellement s'établir chez nous.

Ce que l’on sait, c’est que sur le long terme, étant donné que les étés vont être de plus en plus longs et que le climat va se réchauffer et ressemble de plus en plus à celui du sud du Québec, la tique pourrait s’établir. La tendance s’en va vers ça, mais je ne peux pas vous dire si c’est cette année, l’année prochaine ou dans cinq ou dix ans, note le médecin spécialiste en santé communautaire.

Pour se prémunir contre les tiques porteuses, le ministère de la Santé et des Services sociaux donne différents conseils aux citoyens, comme éviter les hautes herbes, porter des bas par-dessus les pantalons et utiliser un chasse-moustique.

Tique chez les chiens

La technicienne en santé animale Camille Boilard rappelle que les tiques s’en prennent souvent aux chiens et qu’il est important de vérifier son animal fréquemment.

Les vétérinaires de la région retirent souvent des tiques chez les animaux domestiques. La plus fréquemment enlevée est celle qui transporte la maladie de Lyme, précise-t-elle.

Seulement 5 % des chiens vont développer la maladie. Par contre, 95 % des humains en contact avec une tique porteuse peuvent développer les symptômes. C’est donc beaucoup plus facile de transmettre la maladie à un humain qu’à un chien.

Camille Boilard, technicienne en santé animale

La technicienne rappelle toutefois que pour qu’un humain contracte la maladie, il doit être mordu par une tique. Le parasite qui se retrouve dans la fourrure d’un chien ne présente pas de risque réel puisqu’il doit retourner dans la nature pour pondre ses œufs.

Camille Boilard indique que la façon la plus efficace de savoir si l’animal a une tique est de le flatter à rebrousse-poil et de tenter de repérer les bosses. Si les tiques sont enlevées rapidement par un vétérinaire, la bête devrait être épargnée.

Saguenay–Lac-St-Jean

Maladie