•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Vancouvérois porteur du VIH arrêté pour n'avoir pas respecté une injonction de soins

David Hynd apparaît rasé, les cheveux courts.

David Hynd doit se rendre à des rendez-vous quotidiens si le taux de VIH dans son sang dépasse un certain seuil.

Photo : Police de Vancouver

Radio-Canada

Un homme de 35 ans qui était recherché pour ne pas avoir respecté une injonction de la cour l'obligeant à suivre un traitement contre le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) a été arrêté pour comparaître lundi devant le tribunal.

Selon la police de Vancouver, David Hynd a été appéhendé vendredi dernier grâce à une information émanant du public.

L’homme fait l’objet de six accusations de non-respect de l'injonction de la cour de se soigner contre l'infection au VIH, qui peut évoluer vers le syndrome d’immunodéficience acquise (sida).

Selon des documents judiciaires, David Hynd a manqué plusieurs rendez-vous médicaux obligatoires et, selon la police de Vancouver, il évitait les policiers.

En octobre dernier, David Hynd a plaidé coupable de violation de la Loi provinciale sur la santé publique. La cour l’a condamné à 18 mois de mise à l’épreuve assortie de 22 conditions, parmi lesquelles l’obligation de se soigner.

C’est la première fois qu’une autorité sanitaire de la Colombie-Britannique a recours aux tribunaux pour obliger quelqu’un à suivre un traitement contre le VIH.

Colombie-Britannique et Yukon

Justice