•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Augmentation du nombre de surdoses à Thunder Bay

Des comprimés de fentanyl, un puissant opioïde

Des comprimés de fentanyl, un puissant opioïde

Photo : La Presse canadienne / Graeme Roy

Radio-Canada

Selon un rapport de Santé publique Ontario (SPO) publié lundi, le district de Thunder Bay se trouve au premier rang pour le taux de surdoses mortelles pour la période entre le premier juillet 2017 et le 30 juin 2018, avec 22,7 surdoses par tranche de 100 000 habitants.

Santé publique Ontario a recensé pour cette période un total de 35 décès dans le territoire du Bureau de santé du district de Thunder Bay.

Le territoire couvert par Santé publique Sudbury et districts arrive au 6e rang dans la province avec un taux de 14 surdoses mortelles par 100 000 habitants.

En comparaison, le bureau de santé publique de Toronto a dénombré 291 décès, soit un taux de 9,9 par 100 000 habitants.

Taux de surdoses mortelles recensés par les bureaux de santé publique du Nord de l’Ontario

  • Algoma (Sault-Sainte-Marie) : 11,3 par 100 000 habitants (13 décès)
  • North Bay Parry Sound : 7,8 par 100 000 habitants (10 décès)
  • Timiskaming : 6 par 100 000 habitants (2 décès)
  • Porcupine (Timmins, Hearst, Kapuskasing) : 4,7 par 100 000 habitants (4 décès)
  • Northwestern (Kenora, Fort Frances, Dryden) : 2,4 par 100 000 habitants (2 décès)

Selon des données préliminaires pour la deuxième moitié de l’année, 44 personnes sont mortes à Thunder Bay en 2018 après avoir consommé des opioïdes, indique la coordonnatrice de Thunder Bay Drug Strategy, Cynthia Olsen.

Ce serait 13 de plus qu’en 2017.

Mme Olsen croit que la crise des opioïdes ne sera pas réglée de sitôt dans la région et ailleurs dans la province.

Elle affirme toutefois que le pays a effectué quelques pas dans la bonne direction.

À l’heure actuelle, le Canada est dans l’obligation de s’attaquer à la crise, et il est donc très axé sur les mesures de réduction des méfaits et sur la nécessité de garantir que des traitements sont offerts aux personnes qui sont touchées par la crise des opioïdes.

Cynthia Olsen

Selon le rapport de SPO, le fentanyl et ses analogues ont contribué à près des trois quarts des décès liés aux opioïdes dans la province.

Trois victimes sur quatre sont des hommes et plus de la moitié sont âgés de 25 à 44 ans.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Santé publique