•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Circulation, un hommage au cycle de la vie

Deux robinets géants, un bleu et un rouge, d'où s'écoulent des cerfs, se rejoignent au centre.

L'oeuvre « Circulation », de Jean-François Cooke et Pierre Sasseville, est située devant la piscine olympique Grandview Heights, à Surrey, en banlieue de Vancouver.

Photo : Radio-Canada

Anaïs Elboujdaïni

Des énormes tuyaux d’eau qui s’entrechoquent et des cerfs dont les bois entrent en collision afin de représenter la compétition. Circulation est une installation double installée devant la piscine Grandview Heights, depuis 2015, dans la ville de Surrey.

Pour le duo d’artistes Pierre Sasseville et Jean-François Cooke, Circulation s’inspire grandement de son emplacement. Quoi de mieux qu’une piscine olympique pour représenter la compétition que les artistes ont choisi de mettre de l’avant avec des cerfs en plein combat?

Le faon de l’autre installation représente pour sa part les enfants, les jeunes qui viennent à la piscine et qui s’amusent.

Un faon sous un robinet d'où partent deux tuyaux, un bleu et un rouge.

L'oeuvre « Circulation », de Jean-François Cooke et Pierre Sasseville, combine deux pièces, dont celle-ci, qui représente un faon sous un robinet.

Photo : Radio-Canada

En raison du concept de la création, les artistes imaginent qu’un jour le faon deviendra un athlète compétitif.

Les matériaux utilisés dans la conception de cette oeuvre sont l’acier, le bronze et l’aluminium. La source d’inspiration? La tuyauterie de la piscine. Les tuyaux de l’oeuvre sont peints en bleu et en rouge pour rappeler le chaud et le froid de l’eau, mais aussi pour évoquer la circulation sanguine. Après tout, Circulation parle de mouvement.

Les animaux sont récurrents chez le duo Sasseville-Cooke, et Circulation ne fait pas exception. Ces artistes portent une grande importance à ce contraste entre nature et culture.

Tous deux collaborent depuis 2002 et il sont bien connus pour leur désir de jouer sur la perception du spectateur. Un spectateur qui devrait être mis en contact plus tôt avec ce type d’art, croit Clarence Epstein, spécialiste du patrimoine et de l’art public, à Montréal.

Car l’art public a aussi cette fonction : celle de questionner, d’intriguer. Pierre Sasseville et Jean-François Cooke ont voulu avec Circulation donner l’impression qu’un ovni a débarqué en ville. D’ailleurs, il s’agit de l'oeuvre la plus importante produite par le duo Sasseville-Cooke.

Regardez la capsule vidéo sur l'oeuvre « Circulation » de Sasseville et Cooke

Art public en Colombie-Britannique

Colombie-Britannique et Yukon

Arts visuels