•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attaques envers des facteurs : Postes Canada invite les propriétaires de chiens à la vigilance

La factrice Julie Girard et son chien Mookie.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

Malgré plusieurs mesures déployées par Postes Canada dans le but d’assurer la sécurité des facteurs, nombre d’entre eux sont encore victimes d'attaques par des chiens.

La société d’État estime qu’il y a un chien sur environ 40 % des propriétés où le courrier est livré. Pour assurer la sécurité des postiers, une campagne de sensibilisation pancanadienne est mise en branle. Des autocollants visant à informer les facteurs de la présence de chiens sur la propriété sont distribués partout au pays.

Je ne connais pas de facteurs dans mon bureau qui n'ont jamais eu un problème ou qui ne se sont jamais fait mordre par un chien. Ça nous arrive tous à un moment donné, note la factrice almatoise Julie Girard.

Heureusement pour elle, les deux chiens qu’elle croise fréquemment sur son parcours sont habitués à sa présence et l'accueillent avec bonheur.

Ce n’est toutefois pas le cas pour tous les facteurs et Julie Girard invite les gens à faire preuve de vigilance.

On demande qu'il [le chien] soit dans la cour arrière, dans un endroit clôturé ou en laisse. On demande aussi que la boîte aux lettres soit libre d'accès. Donc, il ne devrait pas y avoir d'excréments ou de laisses sur le parcours du facteur, pour éviter des problèmes de livraison.

Julie Girard, factrice
Un facteur qui met du courrier dans une boîte aux lettres.

Postes Canada offre un autocollant aux citoyens pour avertir les facteurs de la présence d'un chien sur la propriété.

Photo : Radio-Canada

Mylène Turmel, propriétaire d’un chien, respecte scrupuleusement les règles dictées par Postes Canada. Son conjoint, aussi facteur, a déjà été blessé en livrant le courrier.

Elle a apposé un autocollant fourni par le bureau de poste d’Alma sur sa boîte aux lettres pour aviser le facteur qu’un chien se trouve sur les lieux.

C’est par sécurité, pour les gens qui viennent sur le terrain. Il n'est pas méchant, mais on ne sait jamais. Un chien, c'est un chien, rappelle Mylène Turmel.

La factrice Julie Girard invite les propriétaires de chiens à se procurer l'autocollant. C’est aussi une façon de rappeler aux facteurs qui remplacent dans des secteurs avec lesquels ils ne sont pas familiers de garder l'oeil ouvert.

Postes Canada ne tient pas de statistiques au sujet du nombre de facteurs blessés par un animal de compagnie, mais rappelle que chaque attaque en est une de trop.

D'après le reportage de Mélissa Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Prévention et sécurité