•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle image de marque pour les Îles-de-la-Madeleine

L'une des publicités de la nouvelle campagne de promotion des Îles-de-la-Madeleine.

L'une des publicités de la nouvelle campagne de promotion des Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada

La Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine a dévoilé lundi sa nouvelle image de marque. Le but de cette campagne de promotion est avant tout de convaincre plus de personnes à venir s’installer dans l’archipel.

Le slogan Et si... les Îles, se retrouve au centre de la campagne de promotion qui sera déployée à la grandeur du Québec.

Ce slogan est aussi l'adresse du nouveau site web, un des outils utilisés pour contrer la décroissance démographique de l'archipel.

Une publicité indiquant « Et si... c'était le temps de passer à l'action? » entre les marches d'un escalier en bois.

« Et si... les Îles » est le slogan de la nouvelle campagne promotionnelle des Îles.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Une vidéo pour aider les employeurs dans le recrutement de travailleurs a aussi été dévoilée, de même que le logo de la stratégie d'attraction des personnes.

C'est Marie-Ève Arbour, de la firme Visages régionaux, qui a conçu la nouvelle image de marque.

On veut que les gens puissent se projeter, vivre aux Îles 365 jours par année, donc on s'éloigne beaucoup d'un travail touristique.

Marie-Ève Arbour, présidente et fondatrice de la firme Visages régionaux

Évidemment, le caractère unique du paysage et de la nature qui nous entoure aux Îles, c'est un élément qu'on veut mettre de l'avant dans l'image de marque parce que c'est un élément hautement distinctif. Par contre, c'est loin d'être le seul élément sur lequel il faut travailler, explique-t-elle.

Marie-Ève Arbour, présidente et fondatrice de la firme Visages régionaux

Marie-Ève Arbour, présidente et fondatrice de la firme Visages régionaux

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

La pénurie de logements dans l'archipel et le manque de places en garderie causent cependant bien des maux de tête à des familles madeliniennes.

Plus il y aura de gens, plus il y aura de logements, plus il y aura des garderies disponibles aussi parce que là où il y a des gens, il y a des services.

Jonathan Lapierre, maire des Îles-de-la-Madeleine

La communauté maritime a connu l'an dernier un solde migratoire positif de 94 personnes.

D’après les informations de Philippe Grenier

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Démographie