•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Daniel Laframboise : les témoins seront entendus mercredi

Deux agents de sécurité escortent un suspect dans un palais de justice.

Un Daniel Laframboise amaigri a comparu à Rouyn-Noranda pour sa deuxième enquête pour remise en liberté.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Emily Blais

Le début des auditions de l'enquête préliminaire dans le dossier de Daniel Laframboise est fixé à mercredi au palais de justice de Rouyn-Noranda.

C'est à ce moment que la juge Marie-Claude Bélanger entendra les premiers témoignages. Daniel Laframboise fait face à 19 chefs d'accusation, dont agression sexuelle, harcèlement et séquestration.

Les auditions devaient débuter ce lundi, pour une durée de cinq jours, mais son avocate Me Véronique Talbot a demandé un long délai afin d'analyser de nouvelles preuves déposées dans le dossier.

Une ordonnance de non-publication sur les nouvelles preuves transmises a été ordonnée pour la durée de l'enquête préliminaire. Le peu de disponibilité en cas de remise de l'enquête préliminaire de Me Talbot a à nouveau été discuté.

Me Mélanie Gagné, qui représente la Couronne, s'opposait au délai. Je peux vous dire que la preuve est astronomique, a-t-elle dit.

La défense et la Couronne ont fait valoir leurs arguments durant plusieurs heures avant que la juge ne tranche. Pendant ce temps, l'accusé n'a pas bronché.

Détention

La juge Peggy Warolin avait ordonné le 22 février que Daniel Laframboise soit gardé en détention préventive en attendant la suite des procédures. Il a été arrêté en août 2018.

Abitibi–Témiscamingue

Procès et poursuites