•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves de l'école Saint-Sauveur inaugurent leur oeuvre murale

Des adultes et des élèves posent devant une oeuvre murale dans une école.

Éric Vallière, directeur de l’école Saint-Sauveur, Maude Goulet, agente de développement auprès des jeunes autochtones et leur famille, Alain Guillemette, directeur général de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois, Sandra Gagné, coordonnatrice au Service des ressources éducatives CSOB et les deux élèves animateurs de l’évènement, Serious-Isaac Moushoom et Jade Corriveau.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Boualem Hadjouti

L'école Saint-Sauveur de Val-d'Or a inauguré, lundi, une murale réalisée par les élèves de 4e année en collaboration avec l'artiste anichinabé Frank Polson.

La murale est constituée de plus d'une quarantaine d'œuvres rassemblées à l'entrée de l'établissement.

En plus de permettre aux élèves d'en apprendre plus sur la culture autochtone, le projet illustre aussi la volonté d'éliminer la discrimination raciale.

Un détail d'oeuvre oeuvre murale.

Les élèves ont peint différents animaux selon leur signification dans la culture anichinabée.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Une cinquantaine d'élèves ont participé à la réalisation des œuvres en mars.

M. Polson a fait des petits croquis très simples, au crayon de plomb, puis les élèves sont allés remplir et mettre les couleurs, de la façon dont ils voulaient, affirme Maude Goulet, agente de développement à la Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois.

Ce sont les sept grands-pères, les sept enseignements sacrés. Les sept enseignements, ce sont sept valeurs, et chaque valeur correspond à un animal totem. Chaque élève a choisi la valeur qui le représentait le mieux, et ensuite on leur a dit quel animal correspondait, poursuit Mme Goulet.

Des élèves regardent une oeuvre murale dans leur école.

L'inauguration officielle de la murale avait lieu le 17 juin.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

- Avec la collaboration de Mélanie Picard

Abitibi–Témiscamingue

Arts visuels