•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Georges aura son complexe sportif

Le complexe aquatique serait construit sur les terrains de la polyvalente de Saint-Georges.

Le complexe aquatique serait construit sur les terrains de la polyvalente de Saint-Georges.

Photo : Ville de Saint-Georges

Radio-Canada

La Ville de Saint-Georges aura son complexe sportif à temps pour soumettre sa candidature en vue de l’obtention des Jeux du Québec en 2024.

Le gouvernement Legault a annoncé lundi qu’il financerait le projet à hauteur de 20 millions de dollars.

Le complexe sportif sera construit à même la Polyvalente de Saint-Georges. Il comprendra une piscine intérieure de 25 mètres avec 10 couloirs, un bassin récréatif pour enfants, un gymnase double et quatre nouvelles salles de classe.

La piscine actuelle de la Polyvalente sera transformée en plateau d’entraînement pour le programme de sport-études en gymnastique.

La construction de l’infrastructure est évaluée à 26,1 millions de dollars. En plus des 20 millions promis par Québec, la Ville de Saint-Georges investira 5 millions dans le projet.

Le reste de la facture sera assumé par la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin.

Condition essentielle

Le maire de Saint-Georges, Claude Morin, attendait la confirmation de l’appui financier du gouvernement provincial pour soumettre la candidature de sa ville aux Jeux du Québec.

La période de candidature pour les Jeux de 2024 s’ouvrira à l’automne 2020. La ville hôte sera choisie à la fin de 2021. L’année 2024 marquera le 50e anniversaire du passage des Jeux du Québec à Saint-Georges.

La seule pierre qui nous manquait, c’était le complexe aquatique. Nous allons l’avoir pour 2024, c’est sûr. Alors, il n’y a pas de raison qu’on ne dépose pas notre cahier de charges pour l’an prochain, a réagi le maire.

Le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, qui a dévoilé la participation financière de son gouvernement au nom du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, a indiqué que la conception des plans et devis du complexe pourra débuter dès cet été.

La construction du complexe devrait durer deux ans.

Avec les informations de Marc-Antoine Lavoie

Québec

Éducation