•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mélodie Collard veut de l'aide afin de poursuivre sa progression à Gatineau

Mélodie Collard pose pour une photo avec son équipe d'entraîneurs.

La joueuse de tennis Mélodie Collard, avec Nicolas Turcotte, Alexandre Lalonde et son entraîneur Mathieu Toupin

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Jonathan Jobin

La joueuse de tennis Mélodie Collard veut continuer de se développer à Gatineau. L'adolescente de 15 ans a lancé un appel aux commanditaires, lundi, afin de boucler son budget pour les prochains mois.

Son entourage évalue qu'il faudra environ 175 000 $ à Collard au cours des prochains mois pour poursuivre sa progression et remplir ses obligations dans les grands tournois internationaux. La jeune joueuse est maintenant classée 40e au monde chez les juniors.

Les frais d'environ 175 000 $ sont pour les 15 prochains mois. On compte l'entraînement et les tournées à travers le monde. Si elle était à Tennis Canada, le fardeau financier serait beaucoup moins important. Mais, en restant à Gatineau, c'est un défi différent, mentionne sa mère, Johanne Demers.

Une joueuse de tennis et sa fille sont en entrevue avec Radio-Canada

Johanne Demers en compagnie de sa fille, Mélodie Collard

Photo : Radio-Canada

Collard et son équipe ont lancé une campagne de financement GoFundMe et tentent de trouver de nouveaux commanditaires pour aider à absorber ces coûts importants. L'entourage de la jeune femme a récolté environ 55 % du montant prévu pour ses frais au cours de la prochaine année grâce à Tennis Canada, à des bourses et à des partenaires privés.

La responsabilité incombe aux parents de trouver le financement pour les entraîneurs, les physios, les préparateurs physiques et tout ça. C'est énorme comme frais financiers!

Johanne Demers, mère de Mélodie Collard

Le défi financier de la garder à Gatineau est présent [...] On fait appel aux entreprises de Gatineau pour voir comment on pourrait lui permettre de rester ici et de poursuivre son développement. C'est ce qu'elle veut. C'est ce qui lui permet de mieux performer. On veut un développement optimal à Gatineau, raconte sa mère.

Collard, une Gatinoise avant tout

La jeune athlète ne veut pas se déraciner à seulement 15 ans. Elle souhaite poursuivre son développement à Gatineau le plus longtemps possible. Elle croit que l'équipe qui la suit depuis bientôt 10 ans peut encore lui rendre de précieux services.

Jusqu'ici, ils ont fait un travail incroyable avec moi. Sans eux, je ne serais pas ici. Je crois vraiment qu'ils peuvent m'amener au niveau que je veux atteindre. Je crois en eux.

Mélodie Collard, joueuse de tennis

L'adolescente revient tout juste de France, où elle a participé aux qualifications en simple à Roland-Garros, en plus d'atteindre les quarts de finale en double avec Leylah Fernandez. Son plus récent retour à la maison est l'exemple qu'elle donne pour parler de l'importance de s'entraîner à Gatineau.

J'aime ça revenir à mes sources, chez moi, avec mon monde et savoir que j'ai une équipe ici. Après plusieurs semaines de tournois à l'étranger, j'aime ça revenir pour voir ma famille et mes amis. C'est pour ça que je tiens à revenir à Gatineau pour être chez moi, précise la joueuse.

Un jeune joueuse de tennis regarde la balle qu'elle vient de frapper pendant un match.

La joueuse de tennis Mélodie Collard lors du Challenger de Gatineau

Photo : Roger Lauzon

Collard croit d'ailleurs être mieux outillée que jamais pour attaquer le calendrier chargé qui l'attend au cours de la prochaine année.

J'ai encore la motivation de Roland-Garros. J'ai encore plein de choses à travailler, et c'est ça qui me donne la motivation de travailler et de m'entraîner [...] Je reviens et je sais ce que je dois travailler pour les prochains mois, avant le US Open. C'est différent les grands chelems, ajoute Collard.

J'ai appris comment gérer la pression à Roland-Garros.

Mélodie Collard, joueuse de tennis

Collard participera cet été aux Challengers de Gatineau et de Granby, avant de s'en aller aux États-Unis pour le US Open. Au cours de la prochaine année, elle compte se rendre encore une fois en France pour Roland-Garros, mais aussi pour poursuivre sa tournée européenne et prendre part au tournoi de Wimbledon.

Ottawa-Gatineau

Tennis