•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au moins huit ans d'attente pour une chirurgie bariatrique en Nouvelle-Écosse

L'attente est actuellement de plus de huit ans.

Environ 1800 personnes sont en attente d'une opération bariatrique en Nouvelle-Écosse.

Photo : Shutterstock / designer491

Radio-Canada

L’attente pour une chirurgie bariatrique est maintenant d'au moins huit ans en Nouvelle-Écosse. La Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse a envoyé une lettre récemment à certains patients, leur indiquant qu’actuellement, les médecins rencontrent les patients qui leur ont été envoyés en 2010.

La régie compte 1800 patients sur sa liste d’attente pour une consultation avec un spécialiste. En traitant tout le monde - ce qui ne se produira pas puisque tous les patients ne sont pas admissibles à une chirurgie bariatrique - l’attente serait de 22 à 30 ans.

Un des problèmes réside dans le fait que la Nouvelle-Écosse manque de moyens et surtout de médecins. Un seul chirurgien fait des opérations bariatriques en Nouvelle-Écosse; il ne traite que de 60 à 80 personnes par année.

Le directeur du programme, le docteur Thomas Ransom, souligne que certains de ces patients auront attendu tellement longtemps qu’ils ne seront même plus admissibles quand ils consulteront finalement un médecin, parce qu’ils seront trop vieux.

Programme efficace

Pourtant, il affirme que le programme a fait ses preuves. Quatre-vingt-dix pour cent des patients de la Nouvelle-Écosse qui ont subi l’opération perdent du poids après la chirurgie et maintiennent cette perte de poids.

La lettre de la Régie de la santé explique qu'en attendant de voir un médecin, les patients devraient essayer de perdre du poids.

La Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse a envoyé cette lettre en février 2019. Elle indique que les médecins voient ces jours-ci les patients en attente depuis 2010.

Photo : Photo soumise par Shelly Lynds

Le Dr Ransom soutient que les opérations bariatriques coûtent d’ailleurs moins cher que les soins de santé associés aux problèmes causés par l’obésité, comme le diabète et les maladies cardiaques. Toutes les complications liées à l’obésité sont immenses et prennent une part importante du budget de la santé, dit-il.

Selon lui, la chirurgie coûte environ 6000 $, en plus des coûts pour l’appui d’une infirmière et de nutritionnistes après l’opération.

Le traitement attaque l’obésité morbide sur deux fronts. Tout d’abord, l’ablation d’une partie de l’estomac réduit de 40 % la quantité d’aliments qu’un patient peut consommer.

L’opération fait aussi en sorte que les enzymes digestives sont moins efficaces pour l’assimilation de la nourriture. Les patients absorbent donc environ deux fois moins de calories après leur opération tout en mangeant à leur faim.

Réponse du ministère

Mais le ministère de la Santé n’a pas l’intention d’augmenter le budget alloué à ce type d’opération.

Un seul chirurgien fait des opérations bariatriques en Nouvelle-Écosse.

Avec une attente de huit à dix ans pour une chirurgie bariatrique, certains patients seront trop vieux pour l'opération quand ils verront finalement un médecin.

Photo : Shutterstock / kwanchai.c

Un porte-parole du ministère de la Santé, Andrew Preeper, conteste même les données de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse. Il dit que les chiffres de la province montrent plutôt que le temps médian pour une consultation est de 425 jours, à peu près 15 mois. Selon lui, la disparité avec les données de la régie est due à des cas individuels.

En attendant leur consultation, la régie recommande aux patients de réduire leur consommation de calories et de tenter de perdre de 7 à 15 kg. Une infirmière praticienne et un nutritionniste leur viendront en aide pour qu’ils puissent se préparer en vue de l’opération éventuelle.

Avec les informations de Laura Fraser, de CBC

Nouvelle-Écosse

Soins et traitements