•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pires routes : un boulevard de Montréal encore au sommet, changement de garde à Québec

Chemin Craig, Lévis, nid-de-poule.

Le chemin Craig, à Lévis, est en piteux état.

Photo : Radio-Canada / Eric Careau

Alain Rochefort

Pour une deuxième année consécutive, le boulevard Gouin Est, à Montréal, est la pire route du Québec, selon le palmarès 2019 de CAA-Québec publié lundi matin.

Cette artère controversée est celle qui a reçu le plus de votes parmi les 21 000 répondants à un sondage de l’organisation québécoise.

Le boulevard Gouin Est avait également décroché la palme en 2018. Pas moins de 12 000 plaintes avaient été déposées à CAA-Québec en seulement un mois.

Cette année encore, les citoyens se sont mobilisés pour dénoncer publiquement le piètre état du boulevard Gouin Est.

« Le boulevard Gouin Est serait un des plus beaux de Montréal, mais tout ce qu’on a, ce sont des trous, des poteaux au milieu de la piste cyclable et des risques d’accident. Alors pas question de relâcher la pression », déplore Corinne Tastayre, une résidente de Rivière-des-Prairies.

Ce qu’on veut, ce n’est pas juste du resurfaçage, c’est l’ensemble des travaux de réfection : fondations, trottoirs, piste cyclable, stabilisation des berges, etc. On va le croire quand on va le voir!

Corinne Tastayre, résidente de Rivière-des-Prairies

Les 10 pires routes du Québec

  1. Boulevard Gouin Est (Montréal)
  2. Montée du Bois-Franc, Saint-Adolphe-d’Howard (Laurentides)
  3. Chemin Craig, Lévis (Chaudière-Appalaches)
  4. Rue Newton, Boucherville (Montérégie)
  5. Boulevard du Grand-Héron, Saint-Jérôme (Laurentides)
  6. Route 389 (Côte-Nord)
  7. Traverse de Laval, Lac-Beauport (Capitale-Nationale)
  8. Chemin Cadieux, L'Ange-Gardien (Outaouais)
  9. Chemin Saint-Henri, Mascouche (Lanaudière)
  10. Rang Saint-Martin (Saguenay-Lac-Saint-Jean)

***Selon un sondage de CAA-Québec

Changement de garde à Québec

Si la triste tradition se poursuit dans le Grand Montréal, on observe plutôt un changement de garde dans la communauté métropolitaine de Québec.

Le chemin Craig de Lévis détrône une habituée du palmarès, la traverse de Laval, cette artère en piteux état qui relie Lac-Beauport à Sainte-Brigitte-de-Laval. Les deux chemins les plus chaotiques de la grande région de Québec occupent respectivement les 3e et 6e positions à l’échelle provinciale.

Reliant Saint-Nicolas et Saint-Étienne-de-Lauzon, le chemin Craig est d’une longueur de 6 kilomètres. Peu de personnes y résident, mais des centaines d’automobilistes y circulent toutefois, chaque jour, pour se rendre jusqu’à l’autoroute 20. Les habitués du chemin Craig dénoncent surtout le piètre état de la chaussée.

La traverse de Laval se retrouve pour sa part parmi les 10 pires routes du Québec pour la 4e fois en 5 ans, selon les internautes. C'est elle qui détient le record pour le plus grand nombre de nominations dans ce triste palmarès. Et la patience de ses usagers pourrait de nouveau être mise à rude épreuve : les travaux prévus sur la traverse de Laval depuis plusieurs mois sont compromis.

La traverse de Laval est considérée comme l'une des pires routes au Québec depuis quelques années.

La traverse de Laval est considérée comme l'une des pires routes au Québec depuis quelques années.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Mobilisation en Montérégie

La rue Newton, à Boucherville, occupe de son côté la quatrième place du palmarès 2019 à la suite d’une vaste mobilisation des employés d’une compagnie de la Montérégie, qui en ont ras le bol des trous.

« On voulait faire front commun pour faire bouger les choses et la plateforme Les pires routes était la seule qui pouvait nous donner de la visibilité. Quand c’est rendu que tu dis à tes clients de faire attention aux trous sur notre rue de nos bureaux, c’est grave! Des pneus crevés, des roues endommagées, des véhicules désalignés… Ça commence à coûter cher à nos employés et pour notre flotte de camions! » souligne la direction de l’entreprise.

La montée du Bois-Franc de Saint-Adolphe-d’Howard occupe pour sa part la deuxième position du palmarès. Il s’agit également de sa deuxième présence en cinq ans au sein du palmarès.

Cette année, la période pour voter se tenait du 24 avril au 24 mai 2019. Aucun choix de réponse n'était soumis.

Réseau routier

Société