•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nature Alu ouvrira une usine de purification d’aluminium à Saguenay

L'usine de Nature Alu produira de l'aluminium purifié.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Québec et Ottawa s’unissent pour permettre à l’entreprise Nature Alu d’implanter une usine de purification d’aluminium dans l’arrondissement de La Baie.

Les installations seront situées dans l’usine de l’entreprise Proco sur le chemin Saint-Anicet.

Nature Alu prendra l’aluminium issu d’usines québécoises et le purifiera jusqu’à 99,99 %. Actuellement, on retrouve jusqu'à un kilogramme d'impureté par tonne d'aluminium, principalement différentes traces de métaux.

Il s'agit d'un procédé qui respecte l'environnement, assure l'ingénieur métallurgiste et promoteur du projet Luc Boivin.

Pas d’agent chimique, on fait juste écouter la nature et on la supporte et ça amène une cristallisation naturelle.

Luc Boivin, ingénieur métallurgiste et promoteur du projet

Les installations devraient produire entre 3000 à 4000 tonnes d’aluminium chaque année, à compter de juin 2020. Le tout sera écoulé à l’étranger.

Des dignitaires tiennent un lingot d'aluminium devant les caméras.

La mairesse de Saguenay, Josée Néron, la ministre Andrée Laforest, le député fédéral Richard Hébert et d'autres dignitaires étaient réunis pour la conférence de presse.

Photo : Radio-Canada / Denis Lapierre

Le métal servira au domaine de la haute technologie, comme à la fabrication de piles de nouvelles générations.

Les batteries le stockage d’énergie c’est quelque chose qu’on va de plus en plus entendre parler. Cet aluminium est un matériau essentiel à ces batteries-là, avance le président de Nature Alu, Denis Mazerolle.

M. Mazerolle explique avoir déjà plusieurs prospects intéressants. On est déjà en bonne communication avec quelqu’un qui veut construire une usine en Espagne et d'autres usines dans le monde. On est déjà aussi en discussion avec des gens au Japon à qui on a envoyé nos échantillons.

Investissements

Il s’agit d’un investissement de 13,9 millions de dollars. De plus, un montant de deux millions a déjà été investi pour l’usine pilote, pour un total d’environ 15 millions de dollars.

Les gouvernements canadien et québécois contribuent à la hauteur de 6,9 millions grâce à différents programmes de soutien financier, dont 4,5 millions sous forme de prêt.

L’usine qui sera entièrement automatisée créera 14 emplois.

D'après les informations de Denis Lapierre

Saguenay–Lac-St-Jean

Investissement