•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un terrain « sexy, fancy » de 3,2 M$ pour la nouvelle école francophone à Saint-Jean

Une photo de Kim Christianson, en entrevue télévisée.

Kim Christianson, la directrice de l'éducation du Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Patrick Butler
Marie-Isabelle Rochon

Le quartier de Galway serait un emplacement « sexy, fancy, moderne » pour la nouvelle école francophone à Saint-Jean, à Terre-Neuve, selon une analyse préparée par le Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador (CSFP). Mais l’achat d’un terrain dans ce secteur coûterait 1,5 million de dollars de plus qu’un autre de la même taille à Mount Pearl, un endroit jugé « moins beau ».

Selon un document préparé en octobre 2018 par la directrice à l’éducation du CSFP, Kim Christianson, acheter un terrain de sept acres à Galway coûterait à la province 3,15 millions de dollars. Un terrain comparable à Mount Pearl coûterait quant à lui 1,67 million de dollars.

Malgré cette différence de coûts, le conseil d’administration du CSFP a voté à l’unanimité en 2018 pour proposer au ministère de l’Éducation d'acheter le terrain le plus cher.

Je pense que la justification fait en sorte que oui, s’il y a une différence de coûts, le conseil d’administration du conseil scolaire est prêt à accepter cette différence-là.

Kim Christianson, directrice à l’éducation, CSFP

Mme Christianson explique que l’emplacement du terrain de cette nouvelle école est primordial et que le site à Galway permettrait à l’école d’attirer des élèves de l’ouest de Saint-Jean et des banlieues-dortoirs de Paradise et de Conception Bay South.

Cependant, dans les documents obtenus par Radio-Canada, on précise que les deux sites proposés se trouvent dans la bonne région géographique et offrent la possibilité d’accueillir de futurs élèves. Selon Mme Christianson, qu’importe les deux options, la plupart des élèves devront prendre l’autobus pour s’y rendre.

Une carte du nord-est de la péninsule Avalon. Les deux sites sont situés dans l'ouest de la région métropolitaine de Saint-Jean.

Le CSFP espère construire une nouvelle école dans l'ouest de la région métropolitaine de Saint-Jean.

Photo : Radio-Canada / Kristel Mallet

Un quartier toujours en développement

Le CSFP souligne que la topographie du site à Galway est plus propice à la construction d’une école. Il estime aussi que le terrain à Mount Pearl est plus accidenté et moins accessible aux autobus scolaires.

Le CSFP affirme également que le site à Mount Pearl est moins près des services publics, même si Galway, un quartier de la taille de la ville de Gander, demeure pour le moment quasiment dépourvu de maisons et de commerces. Le choix du quartier de Galway pour la nouvelle école a déjà suscité des questions chez plusieurs parents.

Par le temps que l’école serait construite, il y aurait plus de services autour de l’école

Kim Christianson, directrice à l'éducation, CSFP

On voit qu'il y a une évolution et on voit qu’il y a plusieurs commerces qui s’établissent là présentement et c’est en expansion. On pense qu’avec une école ça va se développer davantage, assure Mme Christianson.

Le site à Mount Pearl ne pourrait pas être agrandi, selon le CSFP. Mais le nouveau centre scolaire communautaire de 56 millions de dollars proposé par le CSFP pourrait accueillir 500 élèves, un nombre beaucoup plus élevé que le nombre total de jeunes inscrits dans toutes les écoles francophones de la province en 2018-2019.

Un plan de l'école proposée.

Un plan de l'école proposée par le CSFP.

Photo : Conseil scolaire francophone provincial

Motivation de DEWCor

D’autres échanges par courriel obtenus par Radio-Canada indiquent que DEWCor, la société de l’ancien premier ministre Danny Williams qui finance le développement de Galway, a offert un rabais de 10 % au CSFP.

Le promoteur propose au CSFP de payer 450 000 $ par acre au lieu de 500 000 $ s’il s’engage à acheter le terrain avant le 30 juin. Ce montant n'inclut pas les taxes.

Le CSFP attend toujours l’approbation de la province pour acheter ce terrain et commencer la construction de l’école. Il souhaitait recevoir un financement dans le plus récent budget provincial, mais le gouvernement a plutôt alloué 2,8 millions de dollars au CSFP pour poursuivre la planification de l’édifice.

Pour sa part, le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance Brian Warr n'a pas voulu faire de commentaires sur le terrain choisi par le CSFP. Je suis certain que les deux endroits ont leurs forces et leur faiblesses, s'est-il contenté de déclarer. Il a ajouté que le projet sera analysé par le ministère des Transports et des Travaux publics.

Le ministre n'a pas non plus voulu se prononcer sur la faisabilité de ce projet de 46,3 millions de dollars. Ce sera au Cabinet et au Conseil du Trésor de prendre des décisions et à faire progresser le projet, a-t-il ajouté.

Terre-Neuve-et-Labrador

Éducation