•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Étienne Baillargeon nouveau maire de Baie-Trinité

Étienne Baillargeon a été élu maire de Baie-Trinité le 16 juin 2019.

Photo : Radio-Canada / Courtoisie

Alix-Anne Turcotti

Étienne Baillargeon a été élu dimanche au terme d'une campagne électorale qui visait à remplacer l'ancien maire Marc Tremblay qui avait démissionné en janvier 2018, au lendemain de la mise sous tutelle de la municipalité par la Commission municipale du Québec.

Étienne Baillargeon a récolté 148 votes, ce qui correspond à 54 % du suffrage. Il a ainsi devancé son adversaire Magella Saint-Louis, qui a récolté 126 votes.

Étienne Baillargeon est mécanicien de véhicules lourds et il habite à Baie-Trinité depuis cinq ans. Il affirme avoir songé à devenir maire depuis quatre ans.

Le nouveau maire veut ramener une certaine unité dans le village et recréer un sentiment d’appartenance chez les citoyens.

Pour commencer son mandat, il entend s'appuyer sur le travail fait par le directeur général de la Municipalité. D'ailleurs, dès cette semaine, il compte lui offrir un poste permanent. C’est un élément clé pour solidifier notre base ici à Baie-Trinité, dit-il.

Par ailleurs, Étienne Baillargeon ne voit pas d’un mauvais œil la tutelle imposée par Québec. La tutelle est là pour redresser et aider la municipalité de Baie-Trinité. Je suis très content. Ils vont pouvoir m’amener de l’aide et une certaine expérience.

Un résident de Baie-Trinité, Alain Malouin, salue le vent le changement à la tête de la Municipalité.

On ne voulait pas avoir quelqu’un qui ne fait rien pour la communauté. On voulait quelqu’un qui s’occupe de nos jeunes et qui garde les parents ici .

Alain Malouin
Le nouveau maire de Baie-Trinité, Étienne Baillargeon discute avec Alain Malouin.

Le nouveau maire de Baie-Trinité, Étienne Baillargeon avec Alain Malouin, citoyen de la Municipalité

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Le taux de participation à cette élection partielle a été de 65 %. Lors des élections générales en 2017, le taux de participation était de 74 %.

Côte-Nord

Politique municipale