•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau pont Champlain complètement ouvert le 1er juillet

Le tablier du pont, désert, surmonté d'un immense pylône relié à la structure par des haubans.

Le pylône principal, relié à la structure par une soixantaine d’haubans en acier, est appelé à devenir l’un des signes caractéristiques de Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Philippe-Vincent Foisy
Jérôme Labbé

Dès le 24 juin, les automobilistes qui se rendent à Montréal pourront emprunter le nouveau pont Samuel-De Champlain. Ils devront toutefois attendre une semaine, soit le 1er juillet, avant de l’utiliser pour aller sur la Rive-Sud.

Le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne, a confirmé les dates lundi matin. Il avait déjà promis que le nouveau pont serait ouvert à la fin de juin.

L'opération se déroulera en deux phases pour diminuer les perturbations de la circulation associées à ce changement, explique-t-on au gouvernement.

Ainsi, deux fins de semaine de fermeture des autoroutes 10 et 15 dans le secteur du pont seront nécessaires pour terminer les travaux avant l'ouverture des voies.

D'abord, du 21 au 23 juin, l'A-10 ouest et l'A-15 nord seront complètement fermées à partir de l'autoroute 30. Seule la circulation locale sera permise entre l'A-30 et le boulevard Taschereau. Cette fermeture prendra fin vers 5 h du matin, le 24 juin, date à laquelle les automobilistes pourront commencer à emprunter le nouveau pont vers Montréal.

Ce sera l'inverse la fin de semaine suivante, soit du 28 au 30 juin. L'autoroute Bonaventure (A-10 est) sera fermée à partir du bassin Peel, de même que l'A-15 sud depuis Turcot. L'accès au réseau local sera toutefois permis dans les secteurs de Pointe-Saint-Charles et de L'Île-des-Soeurs. Les automobilistes désirant se rendre sur la Rive-Sud seront invités à emprunter le pont Jacques-Cartier ou le pont Victoria, qui offrira deux voies en direction sud. L'ancien pont Champlain sera toutefois rouvert exceptionnellement le samedi 29 juin en soirée, puisque le pont Jacques-Cartier sera fermé à ce moment-là en raison de l'International des Feux Loto-Québec.

Les premiers automobilistes à emprunter le nouveau pont Champlain pour se rendre sur la Rive-Sud sont donc attendus le lundi 1er juillet, fête du Canada.

Un ouvrier en combinaison montre se muscles au photographe.

Les employés de SSL semblaient fiers, lundi, d'avoir bientôt terminé le plus gros chantier du pays.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La cérémonie d'ouverture officielle n'attendra toutefois pas le 1er juillet. Elle aura plutôt lieu le 28 juin.

Quelques centaines d'invitations ont été lancées cette semaine. L'architecte principal du projet, Poul Ove Jensen, devrait notamment être présent.

Par ailleurs, une visite des lieux, lundi, a permis à Radio-Canada de constater que les travaux du tablier central sont presque terminés.

La prochaine semaine sera l'occasion pour les ouvriers de Signature sur le Saint-Laurent (SSL) de mener des travaux de finition, comme l'imperméabilisation du tablier et le pavage de certaines sections.

Le nouveau pont Champlain en chiffres

  • Longueur du pont : 3,4 kilomètres;
  • Durée des travaux : 4 ans (depuis juin 2015);
  • Budget : 4,47 milliards de dollars;
  • Main-d'oeuvre : 1600 travailleurs sur le chantier en période de pointe à l'automne 2018 (actuellement 720);
  • Plus de 8 millions d'heures travaillées;
  • Plus de 1 million de boulons.

La durée de vie utile de la nouvelle structure est évaluée à 125 ans, par rapport à une moyenne de 75 ans généralement. SSL dit avoir utilisé des barres d'armature en acier inoxydable dans le béton aux endroits les plus exposés au sel de déglaçage, ainsi que du béton à haut rendement, plus résistant à la pénétration du sel, aux cycles de gel-dégel et à l'abrasion.

Mais si l'on se prépare à recevoir les premiers véhicules, cela ne signifie pas pour autant que le travail est terminé.

Par exemple, les trains légers du Réseau express métropolitain (REM) ne circuleront pas sur le tablier central du pont avant 2021. En attendant, les accotements seront transformés en voies réservées aux autobus.

De même, une piste multifonctionnelle pourra, à terme, être utilisée par les cyclistes et les piétons, mais celle-ci ne sera pas prête lorsque le nouveau pont sera ouvert aux automobilistes, la semaine prochaine.

SSL assure que la piste devrait être accessible d'ici la fin de l'été.

Testé au cours des dernières semaines, l'éclairage des poutres de rive et du pylône principal ne sera pas prêt non plus pour l'ouverture officielle du pont.

D'autres travaux de moins grande envergure seront menés dans les prochains mois, comme le démantèlement des trois jetées temporaires et l'aménagement paysager. Ils devraient être exécutés d'ici la fin de l'année, ce qui mettra un terme à ce chantier considéré comme le plus important du pays.

Depuis le début du projet, 4977 rapports de non-conformité ont été traités, a indiqué SSL lundi. Il resterait en outre 845 dossiers ouverts, qualifiés de « mineurs » par le constructeur.

Visite du nouveau pont avec Guy Mailhot, ingénieur en chef du pont Samuel-De Champlain, au « Téléjournal 18 h »

Six mois de retard

Les travaux de construction du nouveau pont Champlain ont débuté en 2015.

Le contrat de 4,2 milliards de dollars – qui a été majoré de 235 millions en avril 2018 – prévoyait une livraison au mois de décembre 2018, mais SSL a accusé un retard sur l'échéancier initial.

Les pénalités prévues au contrat ne sont pas banales : il y est question de 100 000 $ par jour de retard pour les sept premiers jours et de 400 000 $ par jour pour les suivants, avec un plafond de 150 millions de dollars. Une ouverture en juin signifierait donc, selon certains analystes, une pénalité de 75 millions de dollars, mais il est acquis que l'entrepreneur invoquera une série de raisons pour justifier le retard, du moins en partie.

« Moi, j'ai toujours dit : "S'il y a des retards, il y a des conséquences" », a déclaré le ministre Champagne lundi à RDI matin, confirmant que des « discussions au niveau commercial [et] légal » se poursuivaient avec SSL.

« On sera juste et équitable », a-t-il ajouté, assurant que le gouvernement insistera pour « faire valoir [ses] droits en vertu du contrat ».

Entrevue avec François-Philippe Champagne, ministre fédéral de l'Infrastructure et des Collectivités

Il est également possible que ce litige se règle devant les tribunaux, ce qui ralentirait davantage le processus.

Interrogée, Annie-Claire Fournier, directrice des communications du consortium SSL, s'est limitée à dire que les discussions se poursuivaient, ajoutant que cette situation n'était « pas rare » relativement à des projets d'envergure.

Quelques dates...

  • 5 octobre 2011 : Ottawa annonce le remplacement du pont Champlain par un nouveau pont à péage d'ici 2021;
  • 1er décembre 2013 : Ottawa accélère le calendrier de construction et vise maintenant 2018;
  • 1er novembre 2014 : Des médias révèlent que le gouvernement Harper souhaite rebaptiser le pont en l'honneur de Maurice Richard;
  • 6 novembre 2014 : Le gouvernement affirme finalement que le nouveau pont conservera le nom de Samuel De Champlain;
  • 15 avril 2015 : Le contrat de construction est accordé à Signature sur le Saint-Laurent;
  • 3 septembre 2015 : Le premier ministre Justin Trudeau annonce que le pont sera sans péage;
  • 19 juin 2015 : Première pelletée de terre marquant le début des travaux;
  • 24 juin 2019 : Ouverture prévue du nouveau pont vers le nord;
  • 1er juillet 2019 : Ouverture prévue du nouveau pont vers le sud.

Inauguré en juin 1962, le pont Champlain est le plus achalandé du Canada et l’un des plus empruntés de l'Amérique du Nord, avec plus de 40 millions de déplacements chaque année.

Après le 1er juillet, l’ancien pont sera fermé à la circulation. Un appel de qualification a été lancé par la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain incorporée, qui souhaite avoir sélectionné un entrepreneur en 2020. La déconstruction devrait durer trois ans.

Le démantèlement de l'ancienne structure pourrait coûter jusqu'à 400 millions de dollars – un montant qui ne figure pas dans le contrat de construction du nouveau pont.

Des négociations sont d'ailleurs en cours en ce moment entre SSL et la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain incorporée pour que les jetées construites sous le nouveau pont servent au démantèlement de l'ancien.

Un pêcheur sur le Saint-Laurent avec, en arrière-plan, les deux ponts Champlain.

Les deux ponts Champlain cohabiteront pendant encore quelques années, le temps que l'ancienne structure soit démantelée.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

Avec la collaboration de Marc Verreault et La Presse canadienne

Grand Montréal

Infrastructures